Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Martial SOLAL, homme de bonne composition: le dossier de Citizenjazz

Publié le par Guillaume Lagrée

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Lectrices Zag, lecteurs Zig, dans la torpeur estivale du mois d'août, pas de nouveauté à vous proposer. 

Toutefois, comme il n'est jamais trop tard pour vous instruire et vous divertir, je vous propose la lecture du dossier Martial SOLAL, homme de bonne composition par Citizenjazz.

Ce dossier comprend notamment 2 interviews réalisées par mes soins lorsque je sévissais sur Citizenjazz de 1998 à 2007:

- une interview croisée sur la musique de film avec Martial Solal (1927) & Olivier Calmel (1974), tous deux pianistes, compositeurs et chefs d'orchestre (2007).

- une interview de Martial Solal sur plus de 60 ans au piano (2005)

Dans les chroniques de Citizenjazz sur Martial Solal, je mentionne évidemment celle du livre de Xavier Prévost, " Martial Solal, compositeur de l'instant " et de l'album du duo Martial Solal & Dave Douglas " Rue de Seine " par votre serviteur (2006).

Par ailleurs, Citizenjazz propose aussi une sélection des Galettes salées de Solal. Rien à voir avec la galette de blé noir chère aux habitants de l'Ille et Vilaine, ma terre natale. 

Il s'agit d'une sélection des meilleurs albums de la longue carrière discographique de Martial Solal réalisée par Martial lui même et sa fille Claudia Solal, chanteuse maintes fois louangée sur ce blog.

Dans la sélection figure La suite n°1 en ré bémol pour quartette de Jazz, oeuvre unique pour son époque (1959).   Avec Roger Guérin (trompette), Paul Rovère (contrebasse) & Daniel Humair (batterie). Cf extrait audio au dessus de l'article.

Ainsi que " Sans tambour ni trompette " (1970) son album en trio avec Jean-François Jenny Clarke & Gilbert Rovère (contrebasses). Une oeuvre unique. Les Américains n'ont rien produit de tel, à ma connaissance. Cf vidéo sous cet article à partir de 4'20. Dans la vidéo, Guy Pedersen remplace Jean-François Jenny Clarke à la contrebasse.

La photographie de Martial Solal est l'oeuvre du Percutant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Partager cet article
Repost0

Alain Jean-Marie Quintette vintage au Sunside

Publié le par Guillaume Lagrée

Alain Jean-Marie Quintet

Le Sunside

Paris, Ile de France, France

Samedi 17 juillet 2021, 21h

Alain Jean-Marie: piano, direction

Fabien Marcoz: contrebasse

Stéphane Chandelier: batterie

Dmitri Baevsky: saxophone alto

Fabien Mary: trompette

" Circus ". Un thème des Jazz Messengers. Ca pulse tout de suite. C'est bien le style des Jazz Messengers. du Hard Bop. Le trompettiste russe Valery Ponomarev (1943) a joué au sein des Jazz Messengers dans les années 70. Cette fois, c'est un saxophoniste russe qui s'y colle, Dmitri Baevsky. Premier solo de sax alto. Cet homme a beaucoup écouté Julian Canonball Adderley . C'est tranchant, ça swingue. Ca sonne plus américain que russe. Dmitri Baevsky est arrivé à New York à 19 ans après avoir grandi et étudié à Saint Petersbourg. Les souffleurs jouent en costume cravate comme dans les années 50. Le trompettiste, lui, a écouté Lee Morgan. Bref, ils connaissent leurs classiques. Ils font revivre la musique créée dans les années 1950. Je bats la mesure du pied droit. Bonne attaque de la trompette. Court solo de piano. Breaks de batterie. Ce n'est pas Art Blakey et cela s'entend. Stéphane Chandelier fait de son mieux. 

Un classique du Be Bop introduit par le piano. Le quintette enchaîne. Un thème de TS Monk je pense. Alain Jean-Marie mène la rythmique de main de Maître. Les souffleurs se taisent. Ca balance bien. La trompette ajoute son mordant. Au sax alto d'ajouter une tranche d'acidité. Tout en fluidité. Solo de contrebasse boisé comme un vieux whisky. Je reconnais au piano le thème d'In walked Bud , l'hommage de Thelonious Monk à son collègue pianiste Bud Powell mais je peux me tromper.

Retour au Hard Bop. Un thème plus rapide. Si ce n'est pas un thème des Jazz Messengers, c'est dans l'esprit. Le trompettiste bourdonne joyeusement. Le sax virevolte à son tour. Breaks de batterie aux baguettes pour relancer la machine. 

When love is new, une composition de Cedar Walton (1934-2013), pianiste américain qui fut le patron de Dmitri Baevsky et le successeur de Bobby Timmons chez les Jazz Messengers. Batteur aux balais. Tempo relax de la contrebasse. Trompette et sax moelleux à souhait. C'est une ballade. C'est l'amour nouveau. Alain Jean-Marie mène tranquillement la rythmique mais toujours avec un sens prononcé du rythme. Le sax alto est excellent mais il sonne moins Russe à mes oreilles que Stanislas Gayetsky dit Stan Getz

Retour au Hard Bop. Le quintette joue groupé. Le sax alto décolle propulsé par la rythmique. Alain Jean-Marie pilote la rythmique de main ferme. Syncope toujours surprenante et toujours à la bonne place.

Un autre classique du Hard Bop. Serait-ce le " Senor Blues " du pianiste Horace Silver (1928-2014)? C'est l'indicatif de ce quintette. Alain Jean-Marie en profite pour présenter de nouveau les musiciens au public, y compris le pianiste mais en oubliant le batteur, Stéphane Chandelier, ce qui vexe ma voisine de gauche.

PAUSE

Alain Jean-Marie sera de retour en concert au Sunside, à Paris, en France, samedi 28 août 2021  à 21h30 avec le " Tropical Jazz Trio ", mon groupe culte de l'an 2019. Sauf cas de force majeure, j'y serai.

Partager cet article
Repost0

" La trompette de Louis ". Magali Chiapponne-Lucchesi & Youlie

Publié le par Guillaume Lagrée

" La trompette de Louis ". Magali Chiapponne-Lucchesi & Youlie

" La trompette de Louis "

Magali Chiappone-Lucchesi (auteur) & Youlie (illustrations)

Glénat Jeunesse. 2021.

Dès 6 ans.

 

Lectrices Hot, lecteurs Swing, ce blog vous a maintes fois chanté les louanges de Louis Armstrong (1900 - 1971), le Roi du Jazz. 

Pour initier à ce Génie la génération nouvelle, vous pouvez lui faire lire " La trompette de Satchmo ", biographie romancée par Michèle Hayat.

Pour les lecteurs débutants, dès l'âge de 6 ans, mettez leur dans les mains la bande dessinée " La trompette de Louis " de Magali Chiappone-Lucchesi & Youlie.

Elle raconte de façon abrégée, imagée, vivante, accessible la fulgurante carrière d'un homme qui défia les préjugés de race et de classe, faisant éclater son Génie à la face du monde. Une brève liste de morceaux à la fin permet aux enfants d'avoir une première idée de sa musique.

Je ne suis pas père de famille et mes neveux et nièces ont entre 13 et 18 ans. Il convient donc de mettre cette BD entre les mains d'enfants de 6 à 12 ans pour vérifier que le public visé l'apprécie. J'espère que c'est bien le cas.

Un seul regret pour ma part. Bien que cette bande dessinée soit écrite et dessinée par deux femmes, Magali Chiappone-Lucchesi & Youlie , le rôle essentiel de Lil Hardin Armstrong (1898-1971), pianiste et première épouse de Louis Armstrong, n'est pas souligné. C'est elle qui permit à ce Génie d'éclater à la face du monde. Même après son divorce, Louis garda toujours de bonnes relations avec Lil et reconnut toujours tout ce qu'il lui devait. C'est une leçon à transmettre aussi aux enfants d'aujourd'hui. 

Dans la vidéo ci-dessous, datée de 1932, Louis Armstrong endosse tous les préjugés racistes de l'Amérique blanche de l'époque et les vainc par son Génie. Sa trompette et son chant font tomber toutes les barrières comme celle de Josué fit tomber les murs de Jéricho. " Joshua fit the battle of Jericho "

Partager cet article
Repost0

Blazin Quartet & Magic Malik en voyage au Sunset

Publié le par Guillaume Lagrée

Magic Malik par Juan Carlos HERNANDEZ

Magic Malik par Juan Carlos HERNANDEZ

Blazin Quartet

& Magic Malik

Le Sunset

Paris, Ile de France, France

Samedi 10 juillet 2021, 21h

Concert de sortie de l'album " Sleeping Beauty " célébré sur ce blog

Le Blazin Quartet était composé de

Srdjan Ivanovic: batterie, compositions, direction

Yoni Zelnik: contrebasse

Manu Codjia: guitare électrique

Olivier Laisney: trompette

Invité

Magic Malik: flûte

La partie se joue en 2 sets gagnants comme le tennis féminin. 1er set consacré à l'album " Sleeping Beauty ", acclamé sur ce blog, joué dans son intégralité. 2e set consacré à d'autres compositions. 

Bruitages proches de chants d'oiseau pour commencer. Ca sature puis se calme. Manu Codjia installe le mystère à la guitare. Batteur aux balais. La contrebasse marque le pas, lentement, doucement. La trompette enchaîne dans un souffle étiré. Sans jamais rompre, la musique déroule son fil. Cela devient plus sombre, plus agité en tordant le thème resté reconnaissable. " Sleeping beauty ", le titre album.

" L'uomo con l'armonica " (Ennio Morricone). Tiré du film " C'era una volta nel Ovest " de Sergio Leone. Superbe thème de western spaghetti joué avec la majesté qui convient et sans harmonica. Ils arrivent à nous faire ressentir les grands espaces dans une cave de jazz parisienne. Ce serait encore mieux en plein air mais c'est déjà excellent. 

Magic Malik monte sur scène invité par le Blazin Quartet.

Un chant enregistré, proche oriental je pense, s'élève. Tout s'arrête. Magic Malik commence seul, avec un son de flûte orientalisant. Duo batterie flûte. Le pas s'accélère, devient galop de cheval. La contrebasse ajoute sa pulsation. Trompette et guitare arrivent. Je reconnais enfin un thème de l'album " Sleeping beauty ". Bien belle intro, ma foi. La musique déploie doucement ses ailes et plane. Ca pulse, nom de Zeus! Tout s'arrête pour le 1er solo de contrebasse. Lent et chantant. Les cordes vibrent dans mon cerveau et mon ventre. 

La flûte entame un air vif que je reconnais. Cf extrait audio de " Rue des Balkans " au dessus de cet article. Echange serré entre guitare, contrebasse et batterie sous les baguettes de Sdrjan Ivanovic. Trompette et flûte ajoutent leurs souffles par dessus. Magnifico! Je balance avec la musique. Nom de Zeus, que c'est bon!

Solo de guitare en introduction. Notes étirées. C'est la chaleur froide du son de Manu Codjia, physicien expérimental de la guitare. Le groupe entame une ballade. Pas de flûte. La trompette d'Olivier Laisney prend ses aises, portée par la rythmique. Batteur aux baguettes. La guitare monte en puissance mais sans forcer. Son clair et majestueux de la trompette.

 

PAUSE

Retour du quartet augmenté sur scène. Sdrjan Ivanovic annonce deux nouveaux morceaux. " Résistance " puis " Fifi ". 

Après l'album " Sleeping Beauty ", d'autres compositions du Blazin Quartet (Quartette incandescent, flamboyant, incendiaire).

Une ballade. Batteur aux balais. Vibrations lentes de la contrebasse, cinglantes de la guitare. Elles portent bien le message de " Résistance ". Flûte et trompette viennent mêler leurs chants. Contrebasse, batterie & flûte. Ca propulse et ça décolle. La trompette vient jouer à son tour le chant de " Résistance ". 

" Fifi ". Duo guitare & trompette. Le batteur arrive aux baguettes. Un rythme souple qui balance bien.

Un morceau à l'accent balkanique. Sdrjan Ivanonic est natif de Sarajevo. Ses parents lui ont fait échapper à la guerre de Yougoslavie en s'installant à Athènes. Si j'ai bien compris, c'est inspiré d'un livre d'Ivo Andric (1892-1975), prix Nobel de littérature 1961, auteur de " Le pont sur la Drina ", Le livre pour comprendre la Bosnie-Herzégovine et ses conflits séculaires. 

" Marina's song ". Cf vidéo sous cet article. Grosse tension imposée par la contrebasse de Yoni Zelnik et la batterie. La flûte y superpose son chant léger. La trompette s'ajoute. Manu Codjia trafique les sons de sa guitare. Cette Marina doit avoir un tempérament de feu! Pas étonnant que le Blazin Quartet joue en son honneur. Pulsation bien funky. Flûte libre comme l'air. 

D'autres morceaux suivirent mais ma chronique cesse ici.

Après son album " Sleeping Beauty ", le Blazin Quartet a confirmé sur scène tout le bien que j'en pensais. A consommer sans modération. 

La photographie de Magic Malik est l'oeuvre du Virevoltant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation expresse de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales. 

Partager cet article
Repost0

" Mary's Ideas ". Le Umlaut Big Band célèbre Mary Lou Williams au théâtre de l'Aquarium

Publié le par Guillaume Lagrée

Umlaut Big Band

célèbre Mary Lou Williams

" Mary's Ideas "

Théâtre de l'Aquarium

Festival Bruit. Théâtre et Musique

Paris, Ile de France, France

Samedi 3 juillet 2021. 19h.

Concert diffusé en direct dans le Jazz Club d'Yvan Amar sur France Musique

 

L'Umlaut Big Band est composé de

Pierre-Antoine Badaroux: saxophone alto, direction artistique

Antonin Tri Hoang: saxophone alto, clarinette

Mathieu Najean & Geoffroy Gesser: saxophone ténor, clarinette

Benjamin Dousteyssier: saxophone alto, baryton, basse

Pauline Leblond, Gabriel Levasseur & Brice Pichard: trompette

Robison Khoury & Alexis Persigan: trombone

Romain Vuillemin: guitare électrique, banjo

Matthieu Naulleau: piano

Sébastien Beliah: contrebasse

Antonin Gerbal: batterie

Nawel Benziane: codirection

Mary Lou Williams (1910-1981), pianiste, compositrice, arrangeuse, chef d'orchestre est une Première Dame du Jazz injustement méconnue aujourd'hui. Elle a participé à toutes les aventures du Jazz, du Swing au Free Jazz en passant par le Be Bop et la Third Stream Music. Elle a résisté tant au racisme qu'au sexisme, imposant le respect pour la qualité de son écriture et de son jeu à des musiciens aussi différents et exigeants que Louis Armstrong, Benny Goodman, Duke Ellington, Thelonious Monk, Bud Powell, Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Cecil Taylor, Stan Getz et j'en oublie. C'est son oeuvre écrite que le Umlaut Big Band ressuscite après avoir été fouiller dans des partitions manuscrites parfois jamais jouées.

Le big band commence par un air de Swing tout à fait classique. Efficace. Ca me donne envie de mettre un smoking et d'enlacer une danseuse en robe fourreau. Je bats déjà la mesure du pied. Court et efficace. " I love coffee ". 

" Mary's idea ". Date de 1930 pour l'orchestre d'Andy Kirk (1898-1992). Le Umlaut Big Band est bien un orchestre au format de la Swing Era: piano, contrebasse, batterie, guitare, 3 trompettistes dont une femme, 2 trombonistes, 5 saxophonistes. Cela fait 14 musiciens. Le chiffre 13 est donc évité. La musique est faite pour danser. Normal vu l'époque de sa composition, la Swing Era. Il faudrait dégager une piste de danse devant l'orchestre. Il y a d'ailleurs la place dans ce théâtre de l'Aquarium, inclus dans la cartoucherie de Vincennes au bois de Vincennes (Paris 12e arrondissement). Il suffirait de le dire au public au début du concert comme le fait Patrice Caratini

Ne serait ce pas " After you've gone? " , un standard joué récemment par Fred Hersch en piano solo, arrangé par Mary Lou Williams? Solo de clarinette. C'est bien joué, avec coeur mais sans la souplesse et la rage de vivre des enregistrements originaux. Les musiciens de jazz noirs américains des années 30 jouaient comme si leur vie en dépendait. De fait, leur vie en dépendait. Quelques accords de stride du pianiste. En effet, c'était " After you've gone " tel que Mary Lou Williams l'avait arrangé pour l'orchestre de Benny Goodman (1909-1986).

Toujours de la musique de danse Swing. Bonnes relances de la contrebasse qui amène les solistes sur un plateau. C'est un autre standard . " Sweet Georgia Brown " arrangé par Mary Lou Williams pour le grand orchestre de Duke Ellington. 

Toujours pour Duke Ellington. " Stardust " autre standard arrangé par Mary Lou Williams. Version suave, langoureuse. Mary Lou Williams était une chrétienne fervente, catholique, apostolique et romaine. Elle arrêta même la musique pour prêcher mais Dizzy Gillespie la convainquit qu'elle servait mieux le Seigneur par sa musique que par ses prières. Cela ne l'empêchait pas de dégager la sensualité dans sa musique comme dans cette version de " Stardust ". 

Piano stride. Contrebasse en souplesse. Batteur aux balais. Portes et fenêtres du théâtre sont ouvertes sur le dehors amenant air et lumière. Bonne idée par un soir d'été en fin de pandémie. Le batteur est passé aux baguettes et dialogue avec un trompettiste en solo. Ca swingue, saperlipopette! La trompettiste dialogue avec le batteur aux balais. Ca chauffe. L'orchestre conclut avec une citation de " Salt peanuts " de Dizzy Gillespie. C'était " Gjon Mili Jam Session ", un hommage au photographe albanais Gjon Mili (1904-1984), auteur du plus beau film documentaire sur le Jazz, " Jammin the Blues " (1944) avec Lester Young, " The President " au sax ténor. 

" Lonely moments ". Un Blues agité, swinguant malgré une nostalgie liée à son titre. 

Duo à pas lents entre piano et clarinette. Très élégant. Batteur aux balais. " Scorpio " extrait de la " Zodiac Suite " (1945). 12 compositions pour les 12 signes du zodiaque occidental. Cf extrait audio au dessus de cet article. 

Mary Lou Williams a travaillé avec Thelonious Monk et Bud Powell dont elle était l'aînée bienveillante et attentive. 

" Conversation " écrit pour Benny Goodman dans les années 40. L 'influence du Be Bop est audible. Belle ouverture d'esprit de Benny Goodman pour se renouveler sans se renier. 

L'orchestre suit l'ordre chronologique de l'oeuvre de Mary Lou Williams passant du Swing des années 30 au Be Bop des années 40. Cela s'entend dans le jeu de la rythmique et le solo de sax ténor. Les pupitres portent le Ü comme Umlaut. Les musiciens sont tous en costume mais certains ont tombé la veste voire, pire encore, ne portent ni cravate ni noeud papillon. Dans les années 30-40, le chef les aurait mis à l'amende, avec retenue sur la paie de la soirée. Y a plus de respect. Un papier d'Eric Z sur le manque de tenue des orchestres de Jazz depuis la Grande Catastrophe de 1968 reste attendu.

Un arrangement de la fin des années 1960 pour le grand orchestre de Duke Ellington. Duke ne l'a jamais joué. " Truth ". Solo de sax alto. Le sax baryton installe l'ambiance. Jeu de question réponse entre les deux. Une ballade tout à fait ellingtonienne. Dieux, que c'est bon! Sur un coup de baguettes du batteur, l'orchestre décolle. Juste un instant. Puis ça revient calme et lent. C'est bon comme une forêt noire réussie: chocolaté, crémeux, fondant, croquant et pas écoeurant.

Un air qui swingue en souplesse. Des spectateurs tapent du pied. D'autres claquent des doigts. Bref, ils ont envie de participer et de danser.

Un Blues bien installé par la rythmique. Toujours aussi dansant. Le Umlaut Big Band sortira prochainement un double album consacré au répertoire de Mary Lou Williams. L'orchestre rejoint les voeux du public et annonce un bal dehors, dans les jardins de la Cartoucherie de Vincennes, à 23h15, si la météo le permet. Je ne peux y être car j'ai un rendez-vous familial impérieux à la même heure. Tant pis pour moi. 

" Chief Natoma from Tacoma ". La Soul Music selon Mary Lou Williams. Etonnant. 

RAPPEL

" Blue Skies ". Un air swinguant bien dansant. Plus bleu que le ciel de Paris ce soir.

" Joe ". Une ballade tout en douceur pour calmer le jeu.

 

Le Umlaut Big Band poursuit sa résidence au théâtre de l'Aquarium jusqu'à 2022. Avec le soutien financier de la ville de Paris et du conseil régional d'Ile de France. Voilà une bonne utilisation de mes impôts locaux dans un accord droite-gauche parfaitement républicain. 

Prochains concerts de l'Umlaut Big Band:

- vendredi 9 juillet: Nouveau théâtre de Montreuil à Montreuil (93)

- samedi 10 juillet: Le Luisant à Saint Germigny l'Exempt (18)

- mardi 13 juillet: Château de Peyrins à Peyrins (26)

- mercredi 14 juillet: festival Radio France Occitanie. Montpellier (34)

- jeudi 15 juillet: festival Radio France Occitanie. Mende (48)

- vendredi 16 juillet: festival Radio France Occitanie. Perpignan (66)

- samedi 17 juillet: festival Radio France Occitanie. La Grande Motte (34)

- vendredi 5 août: festival de Big Bands. Pertuis (84)

- samedi 9 octobre: Philharmonie de Paris. Paris (75)

- jeudi 14 octobre: Plages Magnétiques. Brest (29)

- vendredi 24 juin 2022: TAP. Poitiers (86)

 

Dans la vidéo ci-dessous, l'Umlaut Big Band joue le " Whiteman Stomp " de Fats Waller dans l'arrangement pour l'orchestre de Don Redman (1900-1964). That's all, folks!

 

Partager cet article
Repost0

Manuel Rocheman Quartet " Magic Lights " au Sunside

Publié le par Guillaume Lagrée

Manuel Rocheman Quartet

Le Sunside

Paris, Ile de France, France

Samedi 26 juin 2021, 20h30

Concert de sortie de l'album " Magic Lights "

 

Manuel Rocheman: piano, compositions, direction

Mathias Alamane: contrebasse

Mathieu Chazarenc: batterie

Rick Margitza: saxophone ténor

 

Rick Margitza se plaint du son. A se demander si les balances ont été faites avant le concert. Le son du sax redevenu correct, le public applaudit. Tels sont les aléas du direct. 

Manuel Rocheman commence seul, tranquille, comme s'il prenait possession du piano. Le quartet enchaîne. Batteur aux baguettes. Son suave et légèrement aigre du sax. Fluide. La rythmique s'agite. Le batteur ajoute de la présence. La basse ancre l'ensemble. Là, ça décolle après les errements du début. Le sax est de retour, plus chaud, plus viril. C'est le titre album " Magic Lights ". 

" Harmonic Colors ", 2e morceau de l'album. Les musiciens sont excellents mais le thème ne me convainc pas. Un peu mou à mon goût. Heureusement, la rythmique accélère et met du feu dans son jeu. le sax entre dans la danse. Belle sarabande.

Une très jeune jazzfan (3 ans maximum à vue d'oeil) manifeste sa joie auprès de sa maman. Une ballade. Batteur aux balais. 1er solo de contrebasse. Rapide, souple, chaud. Jolies volutes du sax ténor bien lové au creux de la rythmique. 

" Pupi's Lullaby ", dédié à Pupi, la très jeune jazzfan qui est la fille du pianiste. Cf extrait audio au dessus de cet article. Piano solo en intro évidemment. Le sax rejoint le piano en duo soavissimo. La contrebasse ajoute sa pulsation. Enfin, vient le batteur aux balais. Tous les 4 unis jouent une jolie mélodie en l'honneur d'une enfant. Peut-être l'écoutera t-elle avec nostalgie quand elle sera plus grande. Le batteur est passé aux baguettes. Ca pulse plus mais toujours en douceur. Enfin, une composition qui me touche. Tout l'amour d'un père pour sa fille s'y entend. Ce n'est pas du niveau d'"Infant Eyes " de Wayne Shorter mais cela sonne juste et bon. La dédicataire du morceau est la première à applaudir. Un peu avant la fin. Ca prouve que cela lui plaît.

S'ensuit " Lindas's Song " dédié à la mère de Pupi, la compagne de Daniel Rocheman. Après la fille, la mère. A chacune son morceau dédié. Pas de jalousie. La rythmique démarre. Batteur aux baguettes. Le sax s'ajoute. Vivacité et tendresse. Pourquoi Manuel Rocheman, excellent pianiste, seul élève reconnu de Martial Solal, ne joue t-il pas les compositions de Martial Solal? " Aigue marine " par exemple. C'est diablement beau " Aigue marine ". 

Excellents interprètes mais compositions pas emballantes à mon goût sauf " Popi's lullaby ". 

Un thème brésilien pour changer. " Love dance " (Ivan Lins). Introduction en solo de saxo. Sans trucage, Rck Margitza sort des sons évoquant le jet d'une locomotive à vapeur, une chute d'eau, une courbe sinusoïdale. Le pianiste vient ajouter une touche de Brésil. La rythmique enchaîne et ça sonne brésilien en effet. Batteur aux balais. Saxophone suave à souhait mais sans mièvrerie. 2e solo de contrebasse bien chauffé par le batteur aux balais et ponctué par le pianiste. Ca c'est une belle composition! Margitza cite Stan Getz et " The girl from Ipanema " de Jobim. Forcément. 

" Dragon Hunter ". Le batteur attaque aux baguettes. Morceau de style hard bop. Ca swingue scintillant. 1er solo de batterie. Scintillant lui aussi. Surtout sur les cymbales même si les tambours dansent de joie. Court et efficace. 

PAUSE

 

 

Partager cet article
Repost0

Fred Hersch de retour en concert à Paris au Bal Blomet

Publié le par Guillaume Lagrée

Fred Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

Fred Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

Fred Hersch

de retour sur scène

Bal Blomet

Paris, Ile de France, France

Vendredi 25 juin 2021, 20h

 

Concert de sortie de l'album " Songs from Home "

Fred Hersch: piano

C'est le premier concert de Fred Hersch avec du public depuis 16 mois (février 2020). " Vous devriez être gentils car je peux être hors de forme " nous annonce Fred Hersch avant de commencer à jouer.

Un morceau de Billy Strayhorn (1915-1967), icône gay du Jazz (Fred Hersch est lui aussi un pianiste et compositeur de Jazz homosexuel), écrit à l'hôpital (Fred Hersch est en trithérapie pour cause de SIDA depuis les années 1980), " UMMG " (Upper Manhattan Medical Group). Un morceau qui scintille de swing malgré le thème joué de manière sombre. Ca fait du bien de recevoir de la Beauté créée en direct, sans écran ni microphone. Fred Hersch n'est manifestement pas hors de forme pour son retour sur scène. 

C'est le 50e anniversaire de l'album " Blue " de Joni Mitchell (1943), sorti le 22 juin 1971, qui a changé la vie musicale de Fred Hersch ( 1955). Elle a aussi beaucoup influencé Prince. " All I want ", une ballade où le temps est suspendu, distillé note par note. Ca commence à balancer tranquillement et ma tête avec.

Un air un peu plus vif qui tourne. Un mélange de Folk et de Jazz qui sonne bien comme du Joni Mitchell. Cette Dame a enregistré un album en hommage à Charles Mingus  (1979) avec de grands jazzmen: Jaco Pastorius, Herbie Hancock, Wayne Shorter, Peter Erskine, Don Alias... Fred Hersch vise toujours juste. Droit au coeur. En jouant " Songs from Home ", Fred Hersch fait du Bal Blomet sa maison. Le silence du public est digne de celui de la forêt qui entoure la maison où cet album a été enregistré. C'était " You can close Your eyes " de James Taylor (1948) qui a créé avec Joni Mitchell.

Du Folk américain, Fred Hersch passe à la Bossa Nova brésilienne avec Antonio Carlos Jobim. " Portrait in Black and White " ( " Retrato em Branco e Preto "). Un standard du Jazz moderne joué par Stan Getz, Chet Baker, Martial Solal, Eric Le Lann, Alain Jean-Marie... Une ballade sous influence de Frédéric Chopin. Nostalgie, grâce et classe. Fred Hersch enchaîne sur un autre thème de Jobim " A Primeira vez ". " La première fois que je t'ai rencontré, tu alimentas l'illusion d'être heureux ". Ce n'est pas gai mais ça se joue joyeusement. Normal, c'est une Bossa Nova. Je suis transporté sur la plage à Rio de Janeiro, draguant les jolies filles (les beaux gosses pour Fred Hersch).

Pendant la pandémie de Covid, Fred Hersch jouait chaque jour en direct sur Facebook un morceau. L'album " Songs from home " a été enregistré depuis son lieu de confinement pour que les auditeurs se sentent bien. Un morceau sur un ouvrier qui répare une ligne de téléphone au milieu de nulle part. " Wichita lineman ". Cela reflète le sentiment d'isolement de Fred Hersch durant le confinement.

Il ne nous laisse pas le temps d'applaudir et rebondit sur un air plus vif, plus sautillant. Grand écart entre le très aigu main droite et le grave main gauche. 2 rythmes se répondent et l'ensemble chante.  " Get out of town ". Cf extrait audio au dessus de cet article. C'est ce que nous avons fait. Beaucoup de gens ont quitté New York et ne sont jamais revenus, explique Fred Hersch. Pareil à Paris. 

" Sarabande " (Fred Hersch). Toujours sur l'album " Songs from Home ". Ca se danse comme une sarabande d'ours. Normal pour un morceau enregistré dans la forêt de Pennsylvanie.

Fred Hersch est arrivé, par des chemins détournés, à " All of me ", standard que chantait si bien Billie Holiday. " You took the best, so why not take the rest? Hey baby, take all of me ". Les notes sonnent comme les paroles. Fred Hersch fait chanter le piano. 

Selon son usage habituel, Fred Hersch conclue son concert par une ballade puis une composition de TS Monk (1917-1982). " It's so great to play for the people " ajoute Fred Hersch.

Une ballade donc. " Moonlight in Vermont " que chantait si bien Frank Sinatra. Le public reste extrêmement attentif. Pas un bruit, pas une toux. 

Il enchaîne sur un air abrupt et sautillant. Du Monk donc. Il embraye, passe les vitesses et accélère. Ne serait-ce pas " Rhythm a Ning "? 

Au public aussi, cela fait grand bien d'entendre sur scène, en direct, sans écran ni microphone interposé, Fred Hersch jouer du piano. D'ailleurs, il en veut encore.

RAPPEL

Un hommage à Claude Carrière (1939-2021), récemment disparu, le premier journaliste de Jazz en France à s'intéresser à la musique de Fred Hersch, dans les années 1980. " I miss him so much " (Fred Hersch). " Valentine " qui n'est pas " My Funny Valentine ". Début en grattant les cordes du piano et en distillant quelques notes sur les touches. 

Le public ne veut pas partir. Fred Hersch non plus. " After You've gone ". Cf vidéo sous cet article. Mon morceau préféré de l'album " Songs from Home ". 

Pour conclure, un 3e rappel avec une ballade brève, tout en douceur, pour calmer le jeu.

Rien à ajouter. 

 

La photographie de Fred Hersch est l'oeuvre de l'Inexpugnable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

 

 

Partager cet article
Repost0

Sélection de festivals de Jazz pour l'été 2021: en Montagne & en Campagne + Stages de Jazz

Publié le par Guillaume Lagrée

Henri Texier & Manu Codjia par Juan Carlos HERNANDEZ

Henri Texier & Manu Codjia par Juan Carlos HERNANDEZ

Bienvenue au 60e abonné de ce blog.

Que les Dieux et les Muses le protègent!

 

Lectrices festives, lecteurs d'estive, mon précédent article vous suggérait quelques festivals de Jazz pour l'été 2021 à Paris, à la Mer et au Lac.

Voici la suite du programme avec les festivals de Jazz en Montagne et en Campagne ainsi que les Stages de Jazz. Toujours choisis avec une mauvaise foi qui n'a d'égale que ma partialité.

 

Jazz en Montagne

 

Vosges

 

- Festival Au Grès du Jazz à La Petite Pierre (67) du samedi 7 au dimanche 15 août avec Henri Texier Chance Quintet (08/08. 21h), célébré sur ce blog. Cf photographie et extrait audio au dessus de cet article.

 

Jura

- Frontenay Jazz Festival à Frontenay (39) le vendredi 20 et le samedi 21 août avec Dexter Goldberg (21/08). Festival diffusé en direct sur Couleurs Jazz Radio, webradio associative 100% Jazz où l'auteur de ce blog sévit, en différé, chaque lundi à 22h et chaque vendredi à 12h (heure de Paris) avec l'émission " Le Jars Jase Jazz ". 

Dolomites

- Trentin Haut Adige, Italie, SudTirol Jazz Festival du vendredi 25 juin au samedi 4 juillet. Musiciens totalement inconnus de mes services. Je vous laisse découvrir, lectrices festives, lecteurs d'estive.

 

Alpes

- A Willisau (Lucerne, Suisse), Willisau Jazz Festival du mercredi 1er au dimanche 5 septembre. Je ne connais aucun des musiciens au programme. C'est dire le degré d'exigence des responsables.

 

Jazz en Campagne

 

Auvergne Rhône Alpes

Festival Parfum de Jazz à Buis-les-Baronnies (26) du dimanche 8 au samedi 26 août avec le Nonet de Leila Olivesi, maintes fois célébré sur ce blog, vendredi 13 août à 21h.

 

Bourgogne Franche Comté

- A Ratilly (89), au château de Ratilly, vendredi 23 juillet à 21h, Yoann Loustalot trio.

- A Cluny (71), festival et stage à Jazz en Clunisois du samedi 21 au samedi 28 août. Jean-Philippe Viret 60% de matière grave (25/08.21h). Pierre Durand Roots 4tet (26/08.21h)

Bretagne

- A Chateauneuf du Faou (29), le Fest Jazz du jeudi 22 au dimanche 25 juillet avec concerts, stage de Big Band, danse, festival in & off. Musiciens inconnus de mes services.

- A Langourla (22), Jazz in Langourla , du vendredi 6 au dimanche 8 août avec Michel Portal & Hugo Lippi Quartet (07/08). Cf vidéo sous cet article.

- A Malguenac (56), festival Art des villes, Art des champs. du jeudi 19 au dimanche 22 août avec Anne Pacéo  et son trio Jazz Triphase (19/08)

Normandie

- A Coutances (50), festival Jazz sous les pommiers du mercredi 25 au dimanche 29 août avec Macha Gharibian (27/08.17h30), Kenny Barron (27/08.19h30), Sylvain Rifflet (29/8.15h) & Henri Texier (29/08.19h30). Concerts diffusés sur France Musique (25/08, 20h; 27/08, 19h15; 28/08, 20h; 04/09, 19h)

Nouvelle Aquitaine

- A Parthenay (79), Le Jazz bat la Campagne du vendredi 9 au dimanche 11 juillet avec Bojan Z (10/07, 22h30)

- A Uzeste (33), Uzeste musical, mine d'art à ciel ouvert du samedi 14 au dimanche 22 août animée par l'inénarrable Bernard Lubat. Programmation en cours de la 44e Hestejada de las Arts

- A La Rochefoucauld-en-Angoumois (16), au Patio de la Roche, duo père-fils, Henri & Sébastien Texier (14/08.20h30)

Occitanie

- A Souillac (46), festival Souillac en Jazz du dimanche 18 au samedi 24 juillet avec le duo Gonam City acclamé sur ce blog (20/07) et le duo Bojan Z & Michel Portal (24/07)

- A Marciac (32), Jazz in Marciac du samedi 24 juillet au samedi 7 août avec Daniel Zimmerman " Dichotomies " (01/08), PJ5 & Airelle Besson (02/08), Claudia Solal & Benjamin Moussay (03/08), Michel Portal MP85 (04/08). 

- A Junas (30), festival Jazz à Junas avec Le Sacre du Tympan & le Supersonic Orchestra (24/07.21h).

- A Caunes-Minervois (11), Festival musical autour de la clarinette du mardi 24 au dimanche 29 août dans le cadre majestueux de l'abbaye de Caunes-Minervois. Classique, Jazz, musiques du monde. Pour le Jazz, Eric Seva (24/08, 21), Thomas Savy invite Louis Sclavis (25/08, 21h)

- A Albi (81), festival JazzoPalais du jeudi 2 au vendredi 4 septembre. Musiciens inconnus de mes services.

- Festival de Radio France Occitanie avec, pour le Jazz, Umlaut Big Band (14/07. Montpellier, 34. 15/07. Mende, 48. 16/07.Perpignan, 66. 17/07. La Grande Motte, 34) & Daniel Zimmerman Dichotomie's (16/07.Montpellier, 34).

Pays de la Loire

- A Nantes- Erdre et Canal (44), Jazz et Belle Plaisance aux Rendez-vous de l'Erdre du lundi 23 au dimanche 29 août. Concerts gratuits avec Henri Texier Chance 5tet, Rhoda Scott Ladies All Stars, Kenny Barron Trio, Julien Lourau Power of Soul, Francesco Bearzatti Zorro, Christophe Marguet...

Région Sud (PACA)

- A Pertuis (84), festival de Big Bands de Jazz du mardi 3 au samedi 7 août avec l'Umlaut Big Band (05/08.21h30).

- A Arles (13), Rencontres de la photographie jusqu'au dimanche 26 septembre 2021 avec l'exposition Jazz Power! Une sélection de photographies de Jazz Magazine de 1954 à 1974.

 

Le Swing ne se travaille pas que sur les terrains de golf. 

Voici quelques stages de Jazz pour perfectionner le votre, lectrices festives, lecteurs d'estive.

Claudia Solal (chant) animera seule un stage d'improvisation à la voix à Colombes (92) du lundi 5 au samedi 10 juillet, en trio avec Christine Bertocchi & Valérie Philippin à Quincerot (21) du vendredi 23 au mardi 27 août. 

Thierry Péala & Vérioca animeront un stage de chant Jazz & Brésil au château de Ratilly (89) du samedi 31 juillet au vendredi 6 août. Pour profiter de la vie de château en chantant, inscriptions à cette adresse

La photographie d'Henri Texier & Manu Codjia est l'oeuvre du Vibrant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Partager cet article
Repost0

Sélection de festivals de Jazz pour l'été 2021: A Paris, à la Mer, au Lac.

Publié le par Guillaume Lagrée

Michel Portal par Juan Carlos HERNANDEZ

Michel Portal par Juan Carlos HERNANDEZ

Lectrices festives, lecteurs d'estive, si un virus martien ne frappe pas la Terre cet été, des festivals de Jazz pourront avoir lieu avec du public, de préférence en plein air pour respirer le bon air en même temps que vous partagerez de bonnes vibrations.

Pour une sélection honnête et complète, voyez le supplément Eté de Jazz Magazine.

Pour un panorama complet des festivals en France, tous genres artistiques confondus, prenez la Route des festivals.

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas sortir de chez vous, plusieurs solutions s'offrent à vous:

- Ecouter les concerts sur France Musique avec les émissions Jazz Club (pour le présent) et Les légendes du Jazz (pour le passé) et sur TSF Jazz avec Jazz Live

- Pour l'actualité du Jazz 24h/24, écoutez sur la Toile Couleurs Jazz Radio.  Une fois sur le site Internet de la radio, cliquez au centre de l'écran sur Ecouter le live radio et le programme démarre. Mon émission Le jars jase jazz est consacrée à l'influence de la France sur le Jazz et lycée de Versailles  sous le titre générique Détours de France. La France à la lumière du Jazz 3 ans d' émissions différentes sur ce thème à partir de décembre 2020. Diffusion chaque lundi à 22h et chaque vendredi à 12h (heure de Paris). Pas de podcast. En juillet 2021, 8e épisode avec 9  diffusions: lundi 5 , 12, 19 & 26 juillet à 22h; vendredi 2, 9, 16, 23 & 30 juillet à 12h . Jazz d'hier. En août 2021, 9e épisode avec 9 diffusions. Lundi 2, 9, 16, 23 & 30 août à 22h; vendredi 6, 13, 20 & 27 août à 12h.  Jazz d'aujourd'hui. En septembre 2021, 10e épisode avec 8 diffusions. Lundi 6, 13, 20 & 27 septembre à 22h. Vendredi 3, 10, 17 & 24 septembre à 12h. Jazz d"hier.

- Si vous voulez assister depuis la Toile aux concerts à New York, USA, dans Greenwich Village, pour les clubs Small's et Mezzrow, suivez ce lien. C'est payant certes mais toujours moins cher qu'un séjour dans la Grosse Pomme.  

Jérôme Sabbagh, saxophoniste ténor français maintes fois célébré sur ce blog, programme un concert chaque mercredi à 19h30 (heure de New York) au Bar Bayeux à New York. 

Concert diffusé en direct sur Internet puis en différé pendant 6 jours. Un club de Jazz de New York livré chez vous sans autre frais que la connexion à la Toile. Vos dons sont les bienvenus. 

 

Jazz à Paris

- A Paris, au Sunside, le festival Pianissimo se poursuit avec Leila Olivesi Quintet ( 06/07, 20h30), Dan Tepfer & Leon Parker ( 10/07, 21h30), Alain Jean-Marie Quintet ( 17/07, 21h), Giovanni Mirabassi ( 22/07, 21h), le duo Grégory Privat & Sonny Troupé (29/07.21h), Enrico Pieranunzi Trio (26 & 27/08, 21h) & le Tropical Jazz Trio (28/08, 21h30). Cf extrait audio du Tropical Jazz Trio au dessus de cet article. 

- A Paris, au New Morning, festival All Stars en juillet avec Le Deal (16/07, 20h30), Billy Cobham Band (19/07, 19h3 & 22h), Henri Texier (28/07, 21h30). 

- A Paris, au Parc floral , Paris Jazz Festival du mercredi 30 juin au mercredi 8 septembre avec Médéric Collignon & Tigran Hamaysan (pas ensemble, malheureusement. 16/07, 20h30), Max Cilla (24/07, 20h30)

- A Paris, au Café Laurent, samedi 28 août à 21h, Leila Olivesi, pianiste maintes fois célébrée sur ce blog, en trio avec Yoni Zelnik & Donald Kontomanou. Entrée libre. Boissons en vente sur place.

- A Paris, festival Jazz à la Villette du mercredi 1er au dimanche 12 septembre avec Dan Tepfer & Cecile Mac Lorin Salvant (3/09, 20h),Thomas de Pourquery & Supersonic (08/09, 20h). un hommage à Prince par Jeanne Added & Bruno Ruder (01/09, 20h), Dizzy Gillespie El Afro Cubano par Mansfaroll (11/09, 20h30).

- Aux Lilas (93), au Triton, Summer Festival avec Sarah Murcia Eye balling (04/07.20h30. Sur écran), Claudia Solal & Benjamin Moussay pour " Punk Moon " , leur nouveau programme cosmicomique en public, (08/07. 20h30), Jus de Bocse de Médéric Collignon invite Pierrick Pédron & Géraldine Laurent en public (09/07/20h30), Sylvain Cathala 7tet More Power à l'écran (19/07.20h30), Louis Sclavis & Benjamin Moussay à l'écran (01/08.20h30), Jean-Marc Larché 4tet à l'écran (22/08.20h30)

 

Jazz à la Mer

 

Mer Méditerranée

- A Marseille (13), Mandolines Marseille Festival du jeudi 8 au mardi 13 juillet. Parce que la mandoline ne se résume pas au foklore napolitain, écoutez " Et des mandolines " par Henri Salvador, le seul chanteur français, avec Sacha Distel, à figurer dans Le Nouveau Dictionnaire du Jazz

- A Marseille (13), festival de Jazz des 5 Continents du jeudi 8 au dimanche 25 juillet avec Airelle Besson (09/07) et Marion Rampal (25/07).

- A Nice (06), Nice Jazz Festival  (jeu de mots subtil pour anglophones) du lundi 12 au samedi 17 juillet avec Tigran Hamasyan (12/07)

-  A Antibes-Juan-les-Pins (06), 60e édition de Jazz à Juan du vendredi 9 au mardi 20 juillet avec Kenny Barron Quartet (09/07), Michel Portal MP85 & John Mac Laughlin, pas ensemble malheureusement (13/07). Cf photographie de Michel Portal au dessus de cet article. 

- Sur l'île de Porquerolles (83), le festival Jazz à Porquerolles fête ses 20 ans du samedi 10 au samedi 17 juillet avec Archie Shepp, Aldo Romano & Friends, André Minvielle, Camille Bertault Quartet.

- A Toulon (83), Jazz à Toulon du vendredi 16 au mercredi 21 juillet avec Bojan Z & Julien Lourau (17/07. 21h30), Kenny Barron 4tet (18/07, 21h30)

- A La Londe les Maures (83), La Londe Jazz Festival avec Pierrick Pédron 4tet (30/07.21h30)

- A Sète (34), festival Jazz à Sète du mardi 13 au mercredi 21 juillet avec Airelle Besson (15/07). 

- A Port La Nouvelle (11), festival Jazz en Garrigue avec Christophe Panzani trio (24/07.21h30)

 

Océan Atlantique

 

- A New York, USA, dimanche 22 juin à 15h  (heure de New York & Fort de France) soit dimanche 15 juin à  20h (Londres),  21h (Paris), 22h (Beyrouth & Tel Aviv), Dan Tepfer & Becca Stevens en duo en direct sur Internet. Deux artistes célébrés sur ce blog. Prix d'entrée: 5$ minimum.

 

 

Jazz au Lac

 

- Montreux (Vaud, Suisse), Montreux Jazz Festival, du vendredi 2 au samedi 17 juillet avec Fred Hersch (12/07)  , Macha Gharabian (16/07)  & Jowee Omicil (17/07).

- Genève (Suisse), Festival Musiques en été  du mardi 6 juillet au vendredi 27 août au Parc La Grange. Concerts à entrée libre. Bill Frisell trio (29/07.19h).

La photographie de Michel Portal est l'oeuvre du Sincère Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Partager cet article
Repost0

40 ans de Fête de la Musique le 21 juin 2021

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Hot, lecteurs Swing, la Fête de la Musique, invention française de 1981 que le monde entier a copié (120 pays l'ont tenu en 2017), aura lieu le lundi 21 juin 2021.

Sur des écrans ou dans la rue? Avec jauge limitée ou pas? Avec ou sans normes de distance physique? Avec ou sans passeport sanitaire? Mystère. A ce jour, rien n'est précisé sur le site officiel de l'événement tenu par le ministère de la Culture de la République française. 

Lectrices Hot, lecteurs Swing, si vous possédez des précisions concrètes sur le déroulement de l'événement en France en 2021, je suis preneur. 

Eddy Louiss n'y jouera pas. Espérons que sa musique métisse et joyeuse y soit jouée. Cf extrait audio au dessus de l'article. 

En souvenir d'un concert mémorable à la Fête de la Musique 1998 à Paris, dans la vidéo ci-dessous, vous trouverez le Congolais Ray Lema (claviers, chants) avec les Gnaouas (Maroc). Voyage en Afrique sans quitter Paris. 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>