Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RECLAME: Bel Jazz Fest en ligne le 29 et 30 mai 2020

Publié le par Guillaume Lagrée

RECLAME

 

La crise actuelle a frappé très durement les musiciens de jazz et les autres artistes. Heureusement, la scène jazz belge est dynamique, résistante et solidaire. Le Bel Jazz Fest en est la preuve. Grâce à ce festival en ligne, les programmateurs de 11 grands festivals vont présenter un superbe échantillon de cette scène belge. Les concerts auront lieu dans les studios de Flagey à Bruxelles, l'une des salles de jazz connues du pays.

 

Jazz.be

Tous les concerts seront diffusés à partir de la salle de Flagey, mais le site jazz.be sera le lieu où tout se passera pour le public. Pour seulement 15 euros (et la possibilité de faire un don), le visiteur aura accès à la programmation complète : un groupe d'artistes soigneusement sélectionnés pour représenter le meilleur du jazz belge d'aujourd'hui. Nord et Sud, de jeunes talents et des piliers respectés, des hommes et des femmes, des sonorités à la fois familières et expérimentales. Tous reliés par le langage de l'improvisation musicale.

 

Le jazz belge est vivant !

Les festivals de jazz BRAND! Mechelen, Brosella, Brussels Jazz Festival, Brussels Jazz Weekend, Mithra Jazz à Liège, Gaume Jazz Festival, Gent Jazz, Jazz Brugge, Jazz Middelheim, Leuven Jazz et Tournai Jazz Festival avec le soutien de Stilletto PRoductions, JazzLab et VI.BE, envoient un signal fort : Le jazz belge est vivant et a besoin de votre soutien. Nous attendons tous avec impatience de pouvoir retrouver les "vraies" expériences live, mais voici une occasion de soutenir les musiciens (ainsi que les techniciens, les fournisseurs,...) en attendant ce retour.

 

Diversité et streaming de qualité...

Les organisateurs du Bel Jazz Fest présentent un programme riche et varié: De Beren Gieren, An Pierlé Quartet,  Nordmann, Jean-Paul Estiévenart Quartet, Bram De Looze, Compro Oro, Esinam, DJ AliA, Tuur Florizoone, schntzl, Mâäk Quintet, Antoine Pierre Urbex Electric, Kurt Van Herck Trio, The Brums, Manuel Hermia Trio (cf extrait audio au dessus de l'article), Anneleen Boehme (cf vidéo sous l'article), Eve Beuvens, Casimir Liberski Trio, Lubiana, Commander Spoon, Karen Willems, Glass Museum, Nabou et Bert Cools.

 

Les deux soirs, les concerts commenceront à 18h00 (heure de Bruxelles). Depuis six endroits différents du bâtiment Flagey (dans le respect des mesures de précaution sanitaires), tous dotés d'une acoustique impeccable, les concerts - qui se chevauchent parfois - seront diffusés en streaming en haute qualité audio et image.. Certains concerts seront préenregistrés. Les visiteurs pourront passer d'une scène à l'autre et discuter avec d'autres spectateurs. Les détenteurs de billets ne manqueront rien, car le contenu (toutes les représentations !) sera disponible pendant une semaine après le festival.

 

 

… dans les studios légendaires de Flagey
"Notre équipe prend toutes les précautions nécessaires pour que les artistes et les employés puissent travailler dans des conditions de sécurité optimales. Flagey revient à ses racines avec Bel Jazz Fest: nos studios ont été initialement construits pour réaliser des enregistrements avec une acoustique parfaite. Ce qui fut jadis idéal pour la radio le sera désormais aussi pour ce festival en ligne,” a expliqué Gilles Ledure, directeur général de Flagey.

 

 

La future plateforme

 

Les organisateurs ont l'intention de maintenir cette plateforme active après le festival, afin de promouvoir notre scène jazz diversifiée au niveau national et international.

 

 

 

Le Belgian Jazz Fest pratique

  • Vendredi 29 & samedi 30 mai 2020 de 18h00 à 00h00 (heure de Bruxelles). 
  • Billets & streaming en direct : www.jazz.be
  • Prix du billet : 15 € (deux jours, 24 concerts, valable une semaine), avec possibilité de don. Informations et demandes de renseignements : info@jazz.be
  • Organisé par BRAND ! Mechelen, Brosella, Brussels Jazz Festival, Brussels Jazz Weekend, Jazz à Liège, Gaume Jazz Festival, Gent Jazz, Jazz Brugge, Jazz Middelheim, Leuven Jazz et Tournai Jazz Festival
  • Avec le soutien de : DB Video, Stilletto PRoductions, JazzLab, Les Lundis d’Hortense, VI.BE, Jazz & Mo, la Communauté Flamande, la Fédération Bruxelles-Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale
  • Sponsors : Payconiq by Bancontact, Kick, Piano’s Maene
Partager cet article
Repost0

Yalla! Tarik Hassan

Publié le par Guillaume Lagrée

Tarik HASSAN

Yalla!

Album sorti le 15 mai 2020

Tarik Hassan: contrebasse, compositions

Fabio Augustinis: batterie, percussions

Michael Longoria: batterie

Noah Mosagofian: percussions

Ben Irom: piano

Brian Pardo: guitare

Kimberly Zelnicki: violon

 

Lectrices métisses, lecteurs voyageurs, réjouissez vous avec l'album " Yalla " du contrebassiste texan Tarik Hassan

Tarik Hassan est né aux Etats-Unis d'Amérique, en possède la nationalité, y vit (à Austin, Texas) et y joue mais ses parents viennent d'ailleurs. De Palestine pour son père, d'Irlande pour sa mère. D'où son nom, son prénom et sa musique.

Des titres comme " Yalla " (1) et " Arab Spring " (2) sont d"évidents hommages à sa culture paternelle, mêlant élégamment rythmes arabes et nord américains. " Dublin " (7), évidemment, c'est pour sa mère avec le violon de Kimberly Zelnicki qui sonne irlandais à souhait. " Peacemaker " (8) cela peut valoir pour les deux, Palestine et Irlande. 

Par ailleurs, Tarik Hassan, en vrai Jazzman, est ouvert à d'autres cultures comme le montre son " Tango avec Frenchie " (3) qui mélange tango, musette et Jazz. Il est possible que ce morceau là soit inspiré par sa compagne. Cf extrait audio au dessus de l'article.

Les 9  compositions de l'album sont l'oeuvre de Tarik Hassan. Chacune manifeste son ouverture au monde, sa curiosité et sa joie. Cette musique donne de la vie, de l'énergie et ouvre l'esprit. Avec 5 instruments rythmiques et 2 à cordes, ça pulse mais tout en douceur. 

Alors que la pandémie de Covid 19 n'est pas terminée, continuant sa marche hégélienne vers l'Ouest en frappant l'Amérique du Nord (USA) au Sud (Brésil), " Yalla " de Tarik Hassan est une excellente médecine, sans effet secondaire autre qu'une douce euphorie. Son abus est recommandé pour la santé. A consommer sans modération.

Sans attendre que les voyages intercontinentaux reprennent, que Tarik Hassan vienne jouer en France et en Europe ou que vous veniez l'écouter sur scène chez lui à Austin, Texas, USA, savourez librement l'album " Yalla ", lectrices métisses, lecteurs voyageurs. 

Partager cet article
Repost0

Jimmy Cobb, mort d'un tambour majeur (1929-2020)

Publié le par Guillaume Lagrée

Bienvenue au 51e abonné de ce blog. Que les Dieux et les Muses le protègent!

 

Lectrices percussionnistes, lecteurs batteurs, vous avez forcément écouté pendant des heures le jeu fin et subtil du batteur Jimmy Cobb (1929-1920).

Il était le dernier survivant d'une séance magique qui vit naître l'album clef du Jazz moderne, le plus beau, le plus grand, le plus vendu aussi, " Kind of Blue " de Miles Davis (1959). Cf extrait audio au dessus de cet article.

 Un sextet de magiciens qui mêlait les 4 éléments: l'eau pour Bill Evans au piano, le feu pour John Coltrane au saxophone ténor, l'air pour Julian Cannonball Adderley au saxophone alto et Miles Davis à la trompette, la terre pour Wynton Kelly au piano (sur un morceau de l'album), Paul Chambers à la contrebasse (Mr P.C composa John Coltrane en son hommage) et Jimmy Cobb à la batterie. 

Ce sextet était une toupie. Tout le groupe tournait autour d'un point fixe, la batterie de Jimmy Cobb.

Si vous voulez faire découvrir et aimer le Jazz à quelqu'un qui ne connaît rien à cette musique, offrez lui " Kind of Blue ". S'il n'aime pas, n'insistez pas. Le Jazz n'est pas fait pour lui. J'ai offert cet album il y a 25 ans à un ami. Après la première écoute, il m'a dit: " Après avoir écouté cet album, j'ai eu envie d'écrire mes mémoires de détective privé ". 

Peu de temps après la sortie de " Kind of Blue ", Dizzy Gillespie, le Maître de Miles Davis, lui en demanda un exemplaire. " Dizzy, Columbia ne t'en a pas envoyé? " lui demanda Miles. " Si, Miles, mais j'ai usé le disque en une semaine à force de l'écouter " lui répondit Dizzy. 

60 ans après cet enregistrement mythique, Jimmy Cobb partageait encore son expérience dans des master classes pour des apprentis batteurs. 

Miles Davis conserva la rythmique Wynton Kelly, Paul Chambers, Jimmy Cobb en studio et en tournée jusqu'à 1963; année où il changea d'univers avec une autre rythmique qui, elle aussi, faisait pâlir d'envie tous les chefs de petites formations de Jazz, Herbie Hancock, Ron Carter et Tony Williams.

Quant à la rythmique Wynton Kelly, Paul Chambers et Jimmy Cobb, elle fut ensuite employée par des leaders de la trempe de Wes Montgomery (album " Full House " absolument indispensable ) et Joe Henderson (albums " Four "  & " Straight no chaser " vivement recommandés). Jimmy Cobb accompagna aussi la Divine Sarah Vaughan durant les années 1970.

Si vous trouvez la rythmique Wynton Kelly, Paul Chambers, Jimmy Cobb sur un album de Jazz, vous savez lectrices percussionnistes, lecteurs batteurs, que vous allez vous régaler. Ca swingue terrible mais tout en finesse, en retenue, sans effort apparent. 

" Miles Davis a mis la lumière sur moi " (Jimmy Cobb). Cet homme discret le méritait. 

Dans la vidéo ci-dessous, datée de 1959, 10 ans après les séances de " Birth of the cool ", autre album culte de Miles Davis, Gil Evans dirige l'orchestre, Miles Davis est le soliste à la trompette. Derrière, Paul Chambers et Jimmy Cobb assurent la pulsation rythmique indispensable à la marche de la musique. Une leçon de mesure. 

Partager cet article
Repost0

L.O.V.E . Le Jazz aime le Secours Populaire

Publié le par Guillaume Lagrée

Munificentes lectrices, Généreux lecteurs, sachez que 21 Jazzmen français ont enregistré une version de L.O.V.E, standard de Bert Kaempfert immortalisé par Nat King Cole ( Cf extrait audio au dessus de cet article), arrangé par Pierre Bertrand, au profit du Secours Populaire, section de Seine-et-Marne (Ile de France, France). 

Saxophones : Stéphane Chausse, Stéphane Guillaume, Bob Mintzer, Rick Margitza, Pierre Bertrand Trompettes : Joël Chausse, Claude Egéa, Michel Feugère, Nicolas Folmer, Sylvain Gontard Trombones : Cyril Galamini, Julien Chirol, Enrico Allavena, Jules Boittin, Didier Havet Vibraphone : Franck Tortiller Clarinette basse : Joris Roelofs Flûte : Hervé Meschinet de Richemond Piano : Alfio Origlio Contrebasse : Jerome Regard Batterie : Jake Reed Mixage : Bruno Minisini Monteur vidéo : Steve Mort

Le résultat se trouve dans la vidéo sous cet article. 

Si vous êtes imposables en France, votre don au Secours Populaire est déductible est de votre impôt sur le revenu ou de votre impôt sur les sociétés, Munificentes lectrices, Généreux lecteurs. 

Sans attendre le prochain concert de Jazz pour le Secours Populaire, vos dons sont les bienvenus, Munificentes lectrices, Généreux lecteurs, tant les besoins sont importants avec la crise économique et sociale provoquée par la Covid 19.

Partager cet article
Repost0

Simha Arom, itinéraire d'une vie entre judaïsme et Afrique

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices ethnologues, lecteurs musiciens, si vous ne le connaissez pas encore, j'ai l'honneur de vous parler de Simha Arom, né Allemand et Juif à Dusseldörf en 1930, qui échappa à la Shoah en s'enfuyant du camp de Rivesaltes (66) en 1941, émigra en Palestine en 1944, devint Israélien en 1948, corniste à l'orchestre philharmonique de Jerusalem, fut envoyé en mission en République centrafricaine pour créer une fanfare dans les années 1960, fut fasciné par les polyphonies des pygmées Aka, devint ethnomusicologue au CNRS en 1968 (Médaille d'argent en 1984).

Après le confinement, déconfinez vos cerveaux en regardant le film documentaire qui lui est consacré, Simha.

Il est visible librement grâce à Médiapart

Inutile de vous expliquer, lectrices ethnologues, lecteurs musiciens, les liens entre musiques africaines et juives et le Jazz, sujet central de ce blog. 

 

Partager cet article
Repost0

Deux concerts à domicile de Dan Tepfer pour le prix d'un lundi 11 mai 2020

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices piano, lecteurs forte, vous avez rendez-vous chez vous avec le pianiste franco-américain Dan Tepfer, maintes fois célébré sur ce blog, lundi 11 mai 2020 à 14h puis 19h (heure de New York).

D'abord à 14h à New York et Pointe à Pitre, soit 9h à Papeete, 11h à Los Angeles, 13h à La Nouvelle Orélans, 15h à Cayenne et Salvador de Bahia, 16h à Saint Pierre et Miquelon, 18h à Ouagadougou, 19h à Cotonou, 20h à Paris, 21h à Vilnius et Mamoudzou, 22h à Saint Denis de la Réunion, 3h du matin le mardi 12 mai à Tokyo, 5h du matin mardi 12 mai à Nouméa pour un concert gratuit en solo depuis son domicile adoré diffusé sur sa page Facebook. Même pas besoin d'être client de Facebook pour y accéder. 

Puis à 19h à New York et Pointe à Pitre, un concert payant (5$US), avec Jorge Roeder (contrebasse), auquel il faut s'inscrire pour recevoir le code d'accès 30mn avant le concert. Cela fait donc 14h à Papeete, 16h à Los Angeles, 18h à La Nouvelle Orléans, 20h à Cayenne et Salvador de Bahia, 21h à Saint Pierre et Miquelon, 23h à Ouagadougou, 0h le mardi 12 mai à Cotonou, 1h du matin le mardi 12 mai à Paris, 2h du matin le mardi 12 mai à Vilnius et Mamoudzou, 3h du matin le mardi 12 mai à Saint Denis de la Réunion, 8h du matin le mardi 12 mai à Tokyo, 10h du matin le mardi 12 mai à Nouméa.

Selon votre fuseau horaire, votre régime de travail (diurne/nocturne) et vos capacités phynancières, choisissez votre concert de Dan Tepfer, lectrices piano, lecteurs forte. Bonne dégustation sonore.

Si les horaires du direct ne vous conviennent pas, que vous soyez couche tôt à Paris ou lève tard à Tokyo, sachez que vous pourrez  écouter ces concerts en différé.

Partager cet article
Repost0

Et les vainqueurs de l'International Song Writing Competition 2019 sont

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices compositrices, lecteurs auteurs,  vous inscrivîtes vous à l'International Song Writing Competition?

En tout cas, en voici les vainqueurs pour l'édition 2019.

Vous noterez qu'aucun d'eux ne fut jamais mentionné sur ce blog. Il faut dire que je n'en avais jamais entendu parler avant la publication de ce palmarès. C'est dire si ce blog est un gouffre d'ignorance sans fond.

Je ne désespère pas et tente de combler mes lacunes en découvrant de nouveaux talents choisis par un jury composé de professionnels de la profession (musiciens et producteurs essentiellement). Le pianiste Danilo Perez , très favorablement connu de nos services, en faisait partie. 

Le Grand Prix 2019 est attribué à la Citoyenne Toni Watson (Melbourne, Australie). A elle, la fortune et la gloire pour cette année. 

Pour le Jazz, voici le podium:

1. Roxy Coss (Seattle, USA) qui se définit comme musicienne, compositrice et activiste. Elle est à l'origine de WIJO (Women In Jazz Organisation) pour faire une place aux femmes dans ce bastion machiste qu'est le Jazz. Comme homme, si j'écris du mal de cette saxophoniste, je passerai pour un infâme sexiste. Je m'abstiendrai donc.

2. Karo Glazer (Gliwice, Pologne). La Citoyenne Karolina Glazer chante. Même remarque que pour l'artiste précédente. 

3. Plume (New York, USA + Paris, France). Un franco-américain, saxophoniste alto. Un homme figure sur le podium. La parité est préservée.

 

Voici maintenant mes choix arbitraires parmi les autres artistes primés.

N°1 de la musique instrumentale. Tony Acandi. Tony Acandi est le pseudonyme actuel d'un Russe de Krasnoïark (Sibérie), accordéoniste à l'origine, inventeur de son style " Nue Baroque " mêlant Jazz et drum 'n bass avec goût. L'homme tient aussi l'orgue dans l'orchestre philharmonique de Krasnoïark. Bref, un Créateur. 

N°2 de la musique latina,  le groupe Atabal (San Juan, Puerto Rico) classé 2e. Dizzy Gillespie aurait adoré jouer avec ces gars là. " Yo soy Atabal ". Cf extrait audio au dessus de cet article. 

Pour sortir des sentiers battus de la Pop Music anglo saxonne, voici le classement pour la World Music.

1. Amir Hedayah . Gizeh, Egypte. Envoûtant. 

2. Jahboy (Honiara, Iles Salomon). " Karma of the Butterfly effect " chante les effets du dérèglement climatique sur les îles d'Océanie. Du reggae du Pacifique. 

3. Taba Chake (Itanagar, Inde). Un Indien qui a bien digéré la Pop anglaise. 

Enfin, dans la vidéo ci-dessous Luke Escomb (Vegetable Plot) (Sidney, Australie) qui a gagné le 3e prix de la musique pour enfants avec " Waiting for a bus ". Luke Escomb est père de famille depuis 2013. Cet homme connaît son affaire. Les enfants adorent cette chanson. Moi aussi. Qui a déjà longuement attendu un bus en ville comprendra cette chanson. Je suis persuadé que cela vous est déjà arrivé, lectrices compositrices, lecteurs auteurs.

Partager cet article
Repost0

Rendez-vous dans la Nature avec Cécile Andrée samedi 9 mai à 17h (heure de Paris)

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Naturelles, lecteurs Actuels, je vous ai déjà chanté les louanges de la Citoyenne Cécile Andrée (chant) et de son album " Nature ".

Elle vous donne rendez-vous sur la Toile pour un concert à entrée libre depuis son domicile adoré samedi 9 mai 2020 à 5h (Papeete), 8h (Los Angeles), 11h (New York et Fort de France), 12h (Brasilia et Cayenne), 13h (Saint Pierre et Miquelon), 15h (Rekjavik et Ouagadougou), 16h (Londres et Cotonou), 17h (Paris et Genève), 18h (Vilnius et Mamoudzou), 19h (Saint Denis de la Réunion et Port-Louis), 20h (Karachi), 23h (Oulan Bator). 

Excellente musique pour finir le confinement en beauté et en zone verte, lectrices Naturelles, lecteurs Actuels. 

Partager cet article
Repost0

A pied avec un violoncelle sur le dos sur le sentier des Huguenots

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices pédestres, lecteurs terrestres, comme moi, vous êtes frustrés de ne pouvoir arpenter les sentiers durant le confinement dû à la pandémie de Covid 19.

Pour assurer l'évasion de votre esprit durant ces derniers jours de confinement strict, tout en respectant les consignes de distance physique en vigueur, rejoignez Eric Longsworth, citoyen des Etats Unis d'Amérique résidant en France, de culture WASP (White Anglo Saxon Protestant) , musicien professionnel qui a marché 400km, portant son violoncelle sur le dos, de Poët-Laval (France) à Genève (Suisse), de fin août à fin septembre 2016, sur le sentier des Huguenots (GR965 aujourd'hui), autrefois parcouru par les Protestants français contraints à l'exil sous la menace de l'armée catholique et royale de Louis XIV. 

Touché par cette histoire qui résonne avec l'exil actuel des Africains risquant leur vie pour aller chercher asile et fortune en Europe, Eric Longsworth a marché, accompagné d'hommes et de femmes de bonne volonté, payant son gîte et son couvert à chaque étape par un concert improvisé avec les musiciens et chanteurs qu'il rencontrait en chemin.

Pendant le confinement, le film est visible librement sur Vimeo

Bon voyage, lectrices pédestres, lecteurs terrestres. 

 

 

Partager cet article
Repost0

Rendez-vous avec Dan Tepfer et les Variations Goldberg dimanche 3 mai à 15h30 (heure de New York)

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Classiques, lecteurs Modernes, retrouvez vous, en respectant les normes de distanciation physique imposées par la pandémie de Covid 19, autour du concert solo donné en direct depuis son domicile adoré de Brooklyn par le pianiste franco-américain Dan Tepfer le dimanche 3 mai 2020 à 15h30 (heure de New York).

Rendez-vous sur la page Facebook de Dan Tepfer le dimanche 3 mai 2020 à 9h30 à Papeete, 12h30 à Los Angeles, 15h30 à New York, Pointe à Pitre et Montréal, 16h30 à Cayenne et Brasilia, 17h30 à Saint Pierre et Miquelon, 19h30 à Rekjavik et Ouagadougou, 20h30 à Londres, Dublin, Lisbonne et Cotonou, 21h30 à Paris, Madrid, Rome, Johannesburg, Genève et Berlin, 22h30 à Vilnius, Beyrouth, Antananarivo, Bagdad, Mamoudzou et Moscou, 23h30 à Saint Denis de la Réunion et Port Louis. 

Dan Tepfer jouera ses Variations sur les Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach, maintes fois célébrées sur ce blog. Cf vidéo ci-dessous.

Bon concert avec Dan Tepfer, lectrices Classiques, lecteurs Modernes. 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>