Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Eddy Louiss Concert inédit Jazz et Caraïbes le samedi 22 septembre 2012 au Trianon à Paris

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Eddy Louiss
Concert inédit Jazz & Caraïbes

Samedi 22 septembre 2012 à 20h au Trianon, 80 boulevard de Rochechouart, 75018 Paris, France. Ouverture des portes à 19h.

Une rencontre entre les jeunes talents et les maîtres du Jazz actuels, un fondateur du Zouk et des gardiens de la tradition caribéenne.

Edito d'Eddy Louiss:

Pour cette soirée, j’ai envie de mélanger les influences que j’aime…

Quelques morceaux de l’un des albums les plus mythiques de Miles Davis,John Coltrane, Cannonball Adderley, Bill Evans, Wynton Kelly, Paul Chambers et Jimmy Cobb… « Kind of Blue » avec les talenteux jeunes musiciens que sont Fabien Mary, Stéphane Chausse, Xavier Cobo, Mourad Benhammou, Jean Michel Charbonnel,Francis Arnaud,

Un clin d’oeil à l’un des maîtres de la bossa nova, Antônio Carlos « Tom » Jobim, qui avec simplicité et naturel nous a éclairé un chemin nouveau avec Francis Arnaud et un pupitre de violoncelle.

Avec Alain Jean-Marie au piano, nous enverrons une pensée vers Michel Petrucciani, si loin et si proche.

Les West Indies coulent dans mes veines et j’ai envie de partager avec des musiciens dont le coeur bat au même rythme. Jacob Desvarieux de Kassav et André Saint-Prix m’ont fait l’honneur d’accepter l’aventure.

Cette soirée sera bleue, simple et chaude…

Eddy

Billetteries
:
http://www.tempo111.com
http://www.eddy-louiss.com
http://www.fnacspectacles.com

Linup

Alain Jean-Marie (piano), Eddy Louiss(Hammond B3)

Francis Arnaud (Drums), Jean-Michel Charbonnel(Bass), Mourad Benhammou (Drums), Fabien Mary (trp), Stéphane Chausse (sax), Xavier Cobo (sax)

Lucile Gambini (violoncelle), Laurent Gardeux(violoncelle), Marc Girard-Garcia(violoncelle), Bastien Mercier(violoncelle)

Jacob Desvarieux (Guit & chant)

André Saint-prix (flute & chant), Arnaud Dolmen(Drums), Just Wody(Bass), Roland Pierre-Charles(accordéoniste), Michel Réman (percu), Félix Bréna(tambour), Chroné Marie-Cécile(chant).

 

Entrevue récente: http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-entretien-eddy-louiss

 

Plus d'information sur www.eddy-louiss.com

Sages lectrices, calmes lecteurs, voici de quoi vous donner une idée plus précise des grandes délices et réjouissances que vous réserveront Eddy Louiss et ses complices le samedi 22 septembre 2012 à partir de 20h au Trianon. La vidéo ci-dessous a été tournée pendant la première répétition du concert. Le 22 septembre, ils seront fin prêts. Préparez vous à leur réserver un triomphe.

 

Partager cet article

Repost 0

Palmarès des Trophées du Sunside 2012 (11e édition)

Publié le par Guillaume Lagrée

RECLAME

Aprés Yaron Herman, Leila Olivesi, Max Pinto, Polychrome, Karim Gherbi, Boris Pokora, Scott Tixier, Oxyd, Nagual Orchestra, Fiona Monbet, Chloe Cailleton... 
Voici le palmarès des trophées du Sunside 2012 (11 ème édition) :
 

1er prix de groupe (à l'unanimité)

NOT FORGET, THE PROJECT

Jean Rondeau – piano ; Virgile Lefebvre – saxophone ; Erwan Ricordeau – contrebasse ; Aurélien Pasquet – batterie

 

2ème prix de groupe

Charlotte WASSY Quintet

Julien Lallier – piano ; Arnaud Dolmen – batterie ; Damian  Nueva – contrebasse ; Irving Acao – saxophones ; Charlotte Wassy – chant

Charlotte Wassy 

La photographie de Charlotte Wassy a été prise pendant la balance de son concert au Sunside le mardi 4 septembre 2012 par Philippe Marchin, photographe et juré de l'édition 2012 des Trophées du Sunside. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

1er prix de soliste

CHARLOTTE WASSY l chant

 

2ème prix de soliste

GAUTIER GARRIGUE l batterie

 

1er prix de composition


Carla Gaudré – saxophone soprane ; Xavier Gainche – piano ; Louis Navarro – contrebasse ; Simon Portefaix – batterie, percussions


2ème prix de composition

 

NOT FORGET, THE PROJECT

Jean Rondeau – piano ; Virgile Lefebvre – saxophone ; Erwan Ricordeau – contrebasse ; Aurélien Pasquet – batterie




 
Merci au  jury qui était composé cette année de Gaetan Dupenher (Tempo111), Philippe Marchin (Photographe jazz), Guillaume Lagrée (journaliste) et Agnès Minetto(Responsable Technique Sunset-Sunside).
 
Merci à l'ensemble des musiciens qui ont participé à cette 11ème édition : Nostoc - les Chapeaux noirs - Rémi Meurice "Anachronic" septet - Charlotte Wassy quintet - Note Forget, the Project - Laurent Damon - Corentin Rio Quartet - Wen Quartet - Raphael Herlem quintet - Thibault Chevaillier "Clerks".

 

Partager cet article

Repost 0

Recette de femme par Vinicius de Moraes

Publié le par Guillaume Lagrée

RECETTE DE FEMME

Que les très laides me pardonnent mais la beauté est fondamentale. Il faut dans tout cela qu'il y ait quelque chose d'une fleur, quelque chose d'une danse, quelque chose de haute couture dans tout cela (ou alors que la femme se socialise élégamment en bleu comme dans la République Populaire Chinoise). Il n'y a pas de moyen terme. Il faut que tout soit beau. Il faut que, tout à coup on ait l'impression de voir une aigrette à peine posée, et qu'un visage acquière de temps en temps cette couleur que l'on ne rencontre qu'à la troisième minute de l'aurore.
 
Il faut que tout cela soit sans être, mais que cela se reflète et s'épanouisse dans le regard des hommes. Il faut, il faut absolument que tout soit beau et inespéré. Il faut que des paupières closes rappellent un vers d'Éluard, et que l'on caresse sur des bras quelque chose au delà de la chair : et qu'au toucher ils soient comme l'ambre d'un crépuscule. Ah, laissez-moi vous dire qu'il faut que la femme qui est là, comme la corolle devant l'oiseau soit belle, ou qu'elle ait au moins un visage qui rappelle un temple ; et qu'elle soit légère comme un reste de nuage : mais que ce soit un nuage avec des yeux et des fesses. Les fesses c'est très important. Les yeux, inutile d'en parler, qu'ils regardent avec une certaine malice innocente.
 
Femme à la fenêtre
La photographie de la femme à la fenêtre est l'oeuvre de l'Unique Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Une bouche fraîche (jamais humide), mobile, éveillée, et aussi d'une extrême pertinence. Il faut que les extrémités soient maigres, que certains os pointent, surtout la rotule, en croisant les jambes et les pointes pelviennes lors de l'enlacement d'une taille mobile. Très grave toutefois est le problème des salières : une femme sans salières est comme une rivière sans ponts. Il est indispensable qu'il y ait une hypothèse de petit ventre, et qu'ensuite la femme s'élève en calice et que ses seins soient une expression gréco-romaine, plus que gothique ou baroque et qu'ils puissent illuminer l'obscurité avec une force d'au-moins cinq bougies. Il faut absolument que le crâne et la colonne vertébrale soient légèrement visibles et qu'il existe une grande étendue dorsale...
 
Que les membres se terminent comme des hampes, mais qu'il y ait un certain volume de cuisses. Qu'elles soient lisses, lisses comme des pétales et couvertes du duvet le plus doux, cependant sensible à la caresse en sens contraire. Les longs cous sans nul doute sont préférables de manière à ce que la tête donne parfois l'impression de n'avoir rien à voir avec le corps et que la femme ne rappelle pas les fleurs sans mystère. Les pieds et les mains doivent contenir des éléments gothiques discrets. La peau doit être fraîche aux mains, aux bras, dans le dos et au visage mais les concavités et les creux ne doivent jamais avoir une température inférieure à 37° centigrades, capables, éventuellement, de provoquer des brûlures du premier degré.

Les yeux, qu'ils soient de préférence grands et d'une rotation au moins aussi lente que celle de la terre ; qu'ils se placent toujours au delà d'un mur invisible de passion qu'il est nécessaire de dépasser. Que la femme, en principe, soit grande ou, si elle est petite, qu'elle ait l'altitude mentale des hautes cimes.  Ah, que la femme donne toujours l'impression que si ses yeux se ferment en les ouvrant, elle ne serait plus présente avec son sourire et ses intrigues. Qu'elle surgisse, qu'elle ne vienne pas, qu'elle parte, quelle n'aille pas.  Et qu'elle possède un certain pouvoir de rester muette subitement, et de nous faire boire le fiel du doute.

Oh, surtout qu'elle ne perde jamais, peu importe dans quel monde , peu importe dans quelles circonstances, son infinie volubilité d'oiseau, et que caressée au fond d'elle-même, elle se transforme en fauve sans perdre sa grâce d'oiseau; et qu'elle répande toujours l'impossible parfum ; et qu'elle distille toujours le miel enivrant ; et qu'elle chante toujours le chant inaudible de sa combustion et qu'elle ne cesse jamais d'être l'éternelle danseuse de l'éphémère ; et dans son incalculable imperfection qu'elle constitue la chose la plus belle et la plus parfaite de toute l'innombrable création.

Vinicius de Moraes (1913-1980), diplomate et poète brésilien, père littéraire de la Bossa Nova.


 
 

Partager cet article

Repost 0

Laurence Saltiel en résidence au collège Daubigny à Auvers sur Oise pour l'année scolaire 2012-2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices mères de famille, lecteurs pères de famille, sachez que la chanteuse de Jazz Laurence Saltiel est en résidence au collège Daubigny à Auvers sur Oise, Val d'Oise, Ile de France, France de septembre 2012 à juin 2013. Elle transmettra aux enfants son savoir, sa joie de vivre, son expérience et leur permettra de découvrir et d'exploiter leurs talents artistiques. La pratique de la musique est bonne pour développer les capacités à l'abstraction mathématique, celle du chant pour les capacités d'expression à l'oral, de maîtrise de soi. Excellent régime pour la croissance d'enfants de 11 à 15 ans. Pour que le Jazz demeure une musique vivante, que son public se renouvelle, il faut le transmettre aux générations montantes. C'est ce que fait Laurence Saltiel avec les collégiens d'Auvers sur Oise, village mondialement connu grâce au peintre Vincent Van Gogh. Une nouvelle corde à l'arc de l'association Art et Muses.

Voici un exemple du travail de Laurence Saltiel avec les enfants de Vincennes, Val de Marne, Ile de France, France. Le résultat est tout à fait convaincant. Jugez vous même.

Partager cet article

Repost 0

Concert-conférence sur Erik Satie à Paris le dimanche 30 septembre à 17h

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Lectrices raffinées, lecteurs esthètes, sachez que vous pourrez assister le dimanche 30 septembre 2012 à 17h à L'Atelier du Verbe, à Paris, à un concert conférence sur Erik Satie (surnommé Esoterik Satie par son ami et concitoyen honfleurais Alphonse Allais) par Corinne Cordier, pianiste et musicologue.

La musique d'Erik Satie sera jouée, expliquée, démontée, démontrée, illustrée pour les petits et les grands, les savants et les ignorants. Amenez-y vos enfants.

Certes, Erik Satie ne fait pas l'objet d'une entrée dans le Nouveau dictionnaire du Jazz. Toutefois, son influence sur le Jazz est immense. Ne serait-ce que sur le pianiste Bill Evans qui lui-même, plus de 30 ans après sa mort, continue d'influencer le Jazz. Il suffit d'écouter " Peace piece " de Bill Evans après la " Première gymnopédie " d'Erik Satie (je recommande la version du pianiste et chef d'orchestre de Jazz et de variétés Michel Legrand chez Erato) pour le comprendre. Ainsi que sur le souffleur de cristaux sonores Jimmy Giuffre. Pas de piano Jazz sans Claude Debussy et Erik Satie.

Voici la première Gnossienne d'Erik Satie jouée par le pianiste français Alexandre Tharaud. Les Gnossiennes de Satie ont inspiré des Rockers (Blood, Sweat and Tears), des DJ ( DJ Spooky, Budha Bar), un chanteur français pétri de Jazz (Arthur H) et elle n'ont pas fini de nous intriguer par leur simplicité et leur pureté." Pourquoi jouer beaucoup de notes alors qu'il suffit de jouer les plus belles? ". " Ce qui compte en musique, ce ne sont pas les notes, ce sont les silences entre les notes ". Ces pensées de Miles Davis semblent avoir été écrites pour Erik Satie.

Partager cet article

Repost 0

Deuxième édition de la Biennale de Belleville à Paris du 15 septembre au 20 octobre 2012

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices affamées d'art contemporain, lecteurs assoiffés de modernité esthétique, réjouissez vous! Le quartier de Belleville à Paris, XXe arrondissement, deviendra un terrain de jeu artistique géant ouvert à tous (entrée libre à tous les événements) du samedi 15 septembre au samedi 22 octobre 2012 à l'occasion de la deuxième édition de la  Biennale de Belleville.

L'esprit révolutionnaire souffle dans ce quartier depuis au moins le programme de Belleville adopté par Léon Gambetta en 1869. Pour la Biennale 2012, vous trouverez justement une exposition sur la thématique des Révoutions (politique, artistique, urbaine, architecturale...) au Pavillon Carré de Baudouin, 119-121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris, France (métro Gambetta, évidemment).

Vous trouverez aussi des interventions dans l'espace public comme du Street Painting le samedi 22 septembre dans les rues de Belleville, une nuit des tableaux vivants la nuit du samedi 22 au dimanche 23 septembre, une sculpture readymade à la sortie du métro Belleville, une fausse neige naturelle répandue sur les arbres et arbustes des Buttes Chaumont (le parc préféré des surréalistes à Paris), une artothèque au Cent Quatre qui vous permettra de décorer votre appartement à  bas prix, une occupation des ateliers d'artistes du quartier Le Grand Tour.

Il n'y a pas de musique au programme officiel. Les musiciens, notamment les Jazzmen, n'ont qu'à s'ajouter dans le programme officieux, saperlipopette!

 

Comme le chante M, Rendez-vous à Belleville! Dans le dessin animé ci-dessous, vous reconnaitrez Charles Trénet (chant) et Django Reinhardt (guitare). Pour les retrouver ensemble, il faut écouter la chanson " La cigale et la fourml " (paroles de Jean de la Fontaine) enregistrée sous l'Occcupation.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Festival Bastille Quartier Libre à Paris les 29 et 30 septembre 2012.

Publié le par Guillaume Lagrée

 

RECLAME

 

Samedi 29 & dimanche 30 septembre 2012

3ème édition du Festival BastilleQuartier Libre


 

Images intégrées 1

 


Pour la 3e année consécutive, l'association Carré Bastille réunit créateurs, designers, 

artistes, artisans et commerçants 

pour célébrer leur indépendance durant deux jours de festivités.

 

 

 

·          

 

***


Quelques animations du programme 

• Spectacle de marionnettes à taille humaine chez Bastille Optic (38 rue de la Roquette)
  • Studio Photo : les habitants du Quartier Bastille se font tirer le portrait et revendiquent leur part de liberté. 
• Ballet de Vincent Ensart, chorégraphe de Studio Harmonique
• Peinture de portraits à la Dorothy’s Gallery (27, rue Keller) par l’artiste Prinsedt
• Groupe folklorique colombien au Restaurant Tropicante (41 passage Thiéré) 
• Spectacle vintage de Rock and roll au Balajo
  • Fresque participative avec différentes essences de bois à l'Atelier Hervé (17, rue Charonne), 10h-19h
  • Sculpture sur ballons avec Guignolo le clown (114, rue de la Roquette), 11h-18h
  • Concert de Jazz avec le groupe Yovo chez Mum & Babe (3, rue Keller), 16h à 17h30

**

Images intégrées 2

INFORMATIONS PRATIQUES
Festival Bastille Quartier Libre - samedi 29 et dimanche 30 septembre
Animations situées dans les rues Roquette - Charonne - Keller - Lappe - Sedaine - Taillandiers et Basfroi
Entrée libre - Pour tous les publics
Début des animations à 10h.

Partager cet article

Repost 0

Rentrée d'Art et Muses: Atelier, Stage et Master Class à Paris et Auvers sur Oise

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

RECLAME

 

 

 

BONNE RENTREE A TOUS

 
Contactez-nous vite !
+33(0)6 89 90 10 98 et +33(0)1 30 36 80 27
 69 rue Daubigny - 95430 Auvers-sur Oise - France
 

Atelier, Stage et Master-Classe

Inscriptions en cours

 
 
 
 

Auvers-sur-Oise
 
RENDEZ-VOUS AU SALON DES ASSOCIATIONS
LE SAMEDI 8 SEPTEMBRE de 10H à 18H
Maison de l'Isle à Auvers-sur-Oise
Venez nous rejoindre le samedi 8 septembre, nous serons heureux de vous y accueillir et de vous présenter nos ateliers de pratique amateur, la résidence artistique de Laurence SALTIEL "Jazzécole" au Collège Daubigny d'Auvers-sur-Oise, notre spectacle "Le Jazz au Corps" avec l'Université PARIS-DESCARTES
 
 

 

 

Master Classe Guitare à Paris 18e
avec Christian Escoudé
samedi 15 septembre - 11h à 17h30
au Jazz Club Autour de Midi Minuit
Maître incontesté de la Guitare, il vous dira tout ou presque de son Art et de sa Passion, à partir de standards américains et du répertoire de Django Reinhardt.
Inscriptions dès maintenant Informations et bulletin d'inscription ICI
Attention nombre de places limité !
 

 

 

Atelier de Jazz Vocal à Auvers-sur-Oise
avec Laurence SALTIEL et Pierre GUERIN
octobre 2012 à juin 2013 - 1 samedi par mois
et concert public en juin 2013
accompagnement piano et contrebasse
Venez, chanter et vibrer aux rythmes du Jazz, de la Bossa Nova et du Blues avecLaurence SALTIEL et Pierre GUERIN.
Au programme : technique vocale, improvisation, phrasé, interprétation, travail rythmique, harmonie, approche scénique.
Inscriptions dès maintenant Informations et bulletin d'inscription ICI
Attention nombre de places limité !
 

 

 

Master-Classe Musicas do Brasil à Paris 18e
avec Eduardo LOPES
au Jazz Club Autour de Midi Minuit
3 week-ends d'immersion du vendredi soir au dimanche soir + 2 Concerts publics décembre&janvier
accompagnement guitare, piano, percussions
Au programme de cette master-class pour chanteurs et instrumentistes : travail rythmique, techniques vocales, prononciation,
phrasé, interprétation, improvisation, notions d’arrangement et du travail avec les instrumentistes
.
Inscriptions dès maintenant Informations et bulletin d'inscription ICI
Attention nombre de places limité !
 

BONNE RENTREE A TOUS ET RENDEZ-VOUS LE 08/09/2012

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Sélection de concerts de Jazz à Paris, en Bretagne et en Limousin pour septembre 2012

Publié le par Guillaume Lagrée

Honorables lectrices, respectables lecteurs, c'est la rentrée et elle s'annonce riche musicalement.

Tout d'abord, il vous reste jusqu'au vendredi 21 septembre 2012 pour jouer au  concours afin de gagner un album chroniqué sur ce blog.

Ensuite, si vous avez envie de quitter Paris ou pas envie d'y venir, vous pouvez aller en Bretagne découvrir deux nouveaux clubs de Jazz à Rennes ou à Hédé-Bazouges en Ille et Vilaine pour le festival  Jazz aux Ecluses du vendredi 21 au dimanche 23 septembre.

Si vous aimez l'accordéon et que vous avez des ambitions politiques, allez aux  Nuits de Nacre à Tulle, Corrèze, Limousin, France du jeudi 13 au dimanche 16 septembre. Non seulement ce département a donné deux présidents de la République à la France en moins de 20 ans mais en plus il est le dernier à fabriquer des accordéons. Je vous recommande particulièrement l'accordéoniste malgache Régis Gizavo qui sera notamment en concert avec Raul Barboza (Argentine) et Marc Berthoumieux (France) le samedi 15 septembre à 21h au Théâtre de Tulle. J'ai eu la chance d'écouter Régis Gizavo dans un café de Saint Brieuc , Côtes d'Armor, Bretagne, France, une soirée pluvieuse et froide de l'hiver 1998. Dedans, grâce à lui, il faisait grand soleil.

 

Ricky Ford

 

La photographie de Ricky Ford est l'oeuvre du Troublant  Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

A Paris, du mercredi 29 août au dimanche 9 septembre, il y a le Festival  Jazz à la Villette avec son plateau de stars. Je ne saurais trop vous recommander le concert du duo Dan Tepfer (piano)/Lee Konitz (sax alto) le mercredi 5 septembre. C'est de la beauté à l'état alchimiquement pur.

Les clubs de Jazz parisiens reprennent une activité normale. En voici une sélection effectuée avec la rigueur d'un commissaire politique du GPU.

La Java

Lundi 17 septembre à 20h30: soirée Futura Experience 2 avec notamment Sophia Domancich (piano), Michel Edelin (flutes), Rasul Siddik (trompette). Amateurs de banalités, s'abstenir.  

Péniche l'Improviste

Jam session tous les mardis à 21h.

Samedi 15 septembre à 21h. Claude Barthélémy Wintage Trio. Un trio guitare/basse/batterie pour revisiter le Blues, le Jazz, le Rock'n Roll de façon très personnelle.

Le Triton

 Jeudi 27 à 21h. " Thisisatrio " avec Franck Vaillant (batterie), Bruno Chevillon (contrebasse), Pierre de Bethmann (piano). Je ne connais pas ce trio mais il me semble intéressant.

Vendredi 28 à 21h. Kris Davis (piano), Sylvaine Hélary (flûtes traversières) et Edward Perraud (batterie). Voguez au gré des flots de leurs imaginations conjuguées.    

Studio de l'Ermitage

Vendredi 7 septembre à 21h: Frapadingos. 3 percussionnistes argentins + 3 percussionnistes brésiliens+ 3 percusionnistes cubains+ 3 percussionnistes péruviens + 1 saxophoniste + 1 guitariste menés par le percussionniste argentin Minino Garay. Caramba! Recommandé aux dépressifs et aux névrosés pour chasser les mauvais esprits.

Mardi 18 septembre à 20h le quartette de l'accordéoniste argentin Raul Barboza pour les Parisiens qui n'ont pu se rendre à Tulle aux Nuits de Nacre (cf supra). Tanguons tango.

Duc des Lombards

Mercredi 12 à 20h et 22h. Le saxophoniste ténor Ricky Ford en quartet. Viril, généreux, chaleureux.

Jeudi 13, vendredi 14 à 20h et 22h, le nouveau quartet 100% masculin du tromboniste et conquiste Sébastien Llado. Souffle, humour et fantaisie.

Samedi 15 à 20h et 22h: " My Chet, My Song ". Le contrebassiste Riccardo del Fra rend hommage à son ancien patron, Chet Baker. Avec Airelle Besson (trompette) et Pierrick Pédron (saxophone alto). Classieux, forcément classieux.

Sunset/Sunside

Le Festival Pianissimo volume VII se poursuit en septembre.

Samedi 1er septembre à 21h. Alain Jean-Marie Biguine Reflection Trio. Une leçon de danse et d'élégance.

Trophées du Sunside. Des jeunes musiciens de Jazz passent devant un jury pour gagner la gloire, l'argent, le droit de passer en concert dans ce fameux club parisien. Plaignez les car je fais partie des membres du jury. Les concerts sont gratuits, ouverts au public et auront lieu le lundi 3 à 20h, le mardi 4 à 20h et le mercredi 5 septembre à 19h. Que les meilleurs gagnent!

Mercredi 5 septembre à 21h, soirée du label Bee Jazz bien connu des lecteurs de ce blog (Nelson Veras, Manu Codjia, Antonin Tri Hoang...) avec les concerts en solo du pianiste suisse Gabriel Zufferey et en trio du saxophoniste Jonathan Orland.

Jeudi 6, vendredi 7, samedi 8 septembre à 21h, le pianiste et organiste Emmanuel Bex invite successivement à dialoguer avec lui les pianistes Laurent de Wilde, Giovanni Mirabassi et Alain Jean-Marie. Ca va jazzer sérieusement et plaisamment.

Jeudi 13, vendredi 14, samedi 15 à 21h30, Antoine Hervé rend hommage à Weather Report. Branchez vous et lâchez vous.

Samedi 22 septembre à 21h, le trio du saxophoniste ténor Lenny Popkin avec Gilles Naturel (contrebasse) et Carol Tristano (batterie). Carol Tristano est la fille du pianiste et compositeur Lennie Tristano et l'épouse de Lenny Popkin, ancien élève de Lennie Tristano. Ils jouent l'essence du Cool. Ce n'est pas bien, c'est mieux que bien. Le bien-être que procure cette musique opère sur les amateurs de Jazz, de Classique, de Variétés. Je l'ai vérifié personnellement. Pour les amateurs de bruit comme le Death Metal, le Rap hardcore, l'Indus, un tel choc de beauté ne peut être que salutaire et donc vivement recommandé.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Le Jazz expliqué aux footeux grâce aux Cahiers du football

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices sportives, lecteurs joueurs, vous vous souvenez peut-être que la " Soul Bossa Nova " de Quincy Jones fut la musique adoptée pour le film de réclame de l'équipementier de l'équipe du Brésil de football lors de la Coupe du Monde 1998. Ce qui ne les empêcha pas de perdre 3-0 la finale face à la France. Pour éviter tout incident diplomatique, ne parlez JAMAIS de ce match à un Brésilien.

Prison Champ-Dollon. Genève. 2

La photographie des prisonniers jouant au football a été prise à la prison du Champ-Dollon à Genève (Suisse) par le Libre Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette photographie sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Je vous ai déjà offert quelques définitions du Jazz. Voici maintenant grâce aux Cahiers du football un article fondamental:

" Le Jazz expliqué aux footeux ". 

Il est si beau que j'aurais aimé l'écrire. Malgré ma jalousie naturelle, devant de tels bonheurs de plume et une telle pertinence du propos (comparer Michel Platini à Wes Montgomery et David Trezeguet à John Coltrane, c'est tellement vrai), je vous l'offre tout de même. 

Le principe de l'article est simple: expliquer le Jazz aux passionnés de football en affectant chaque musicien à un poste dans une équipe de football, du batteur dans les buts (le seul à avoir droit de se servir des mains et des pieds) au saxophone ténor à l'attaque (d'où David Trezegol en John Coltrane). Pour entraîner l'équipe du Jazz classique, Duke Ellington, évidemment. Comme capitaine de l'équipe du Jazz moderne, Miles Davis, forcément. Un bijou d'humour et d'érudition sportive et musicale.

Pour illustrer cet article, voici un orchestre composé d'amateurs de Calcio (la version italienne du football) l'Italian Instabile Orchestra. Sans entraîneur ni capitaine, cet orchestre sonne cohérent. Dans le football, cela ne se voit plus depuis le Brésil de 1970 qui avait mis son entraîneur au placard parce qu'il donnait trop de consignes. " La tactique est simple. Nous sommes onze attaquants. Le plus mauvais reste dans les buts " (Pelé). Résultat final: victoire 4-1 contre l'Italie. Le football a perdu sa liberté parce qu'il y a trop d'argent en jeu. Le Jazz paie moins mais la carrière y est plus longue et plus libre. Comme le prouve par exemple ce film réalisé pour les 20 ans de l'Italian Instabile Orchestra. Je les ai vus en concert à l'Europa Jazz Festival du Mans en 1999 à l'Abbaye de l'Epau. Un souvenir inoubliable.

En cadeau bonus et parce que c'est vous, exigeantes lectrices, intransigeants lecteurs, voici des mêmes Cahiers du football, Jazz/Football: qui aime qui? un article qui vous aidera à trouver votre club de football à supporter en fonction du genre de Jazz que vous aimez et réciproquement.   

Partager cet article

Repost 0