Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

" Rite of Peace ", création mondiale d'Olivier Calmel à Pleyel, Paris, le 15 juin 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

' RITE OF PEACE ' @ SALLE PLEYEL - SAMEDI 15 JUIN 2013

Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre
par Xavier Phillips et l'orchestre de la Philharmonie du COGE
sous la direction de Aurélien Azan Zielinski

salle pleyel logo

>> réserver en ligne

Facebook Twitter LinkedIn

coge 1

‘ RITE OF PEACE ‘, symphonie concertante pour violoncelle et orchestre dédiée au violoncelliste Xavier Phillips, sera créée à la Salle Pleyel le 15 juin 2013à l'occasion de la célébration des 30 ans du COGE 

 RITE OF PEACE ’ s’articule comme un manifeste sonore sur les sujets développé par l’association "Le Mouvement de la Paix", née en 1948 à l’"Hôtel des Deux Mondes" à Paris, organisation pacifiste française qui s'inscrit dans la promotion de la "Culture de la Paix" définie par l'UNESCO et adoptée par l'ONU.
Ensemble vocal du COGE / Formation symphonique du COGE / Philharmonie du COGE
Laëtitia Trouvé : direction / Aurélien Azan-Zielinski : direction
Frédéric Pineau : chef de choeur / Béatrice Warcollier : chef de choeur
Silvio Segantini : chef de choeur / Xavier Phillips : violoncelle
Ensemble KABrass
Programme
Arvo Pärt - The Beatitudes
Camille Saint-Saëns - Symphonie n°3 avec orgue / Samson et Dalila, "Bacchanale" / Requiem
John Rutter - Gloria, version pour chœur, brass band et orgue
Olivier Calmel - Rite of peace Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre : création mondiale
Maurice Ravel - Daphnis et Chloé Suite n° 2

COGE FP30 Pleyel 2013 06 15

Twitter: oliviercalmelFacebook: olivier.calmelLinked In: oliviercalmelMySpace: oliviercalmelDeezer: olivier%20calmelYouTube: OlivierCalmelSoundCloud: olivier-calmelDailymotion: Olivier_CalmelAllMusic: olivier-calmel-p1154827All About Jazz: oliviercalmel
Infos, extraits, disques, presse, catalogue concerts : http://www.oliviercalmel.com/ 

 
© Olivier Calmel - 2013

Partager cet article

Repost0

Stages de dessin à Marseille par Hélène Poisson en juillet 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

COMMUNIQUE

 

          Bonjour à toutes et tous,

 

 Enseignante en arts plastiques et arts appliqués depuis 18 ans, en dessin/ aquarelle/ peinture à l'UIA, Université Inter Ages de Créteil, 5 ans à  "Gobelins Ecole de l'Image" Bvd St Marcel et Noisy-le-Grand, à l'ECV, rue du Dahomey, animatrice de cours pour enfants et pré-ados à Noisiel, de stages d'été depuis 2003, je vous invite à venir vous faire plaisir, et dessiner avec moi !

 

Voilà les programmes des 4 stages d'été, avec le matériel nécessaire pour chacun en pièces jointes.

 

Ils ont lieu à MARSEILLE, CAPITALE  EUROPEENNE 2013 et Jazzistique !

 

 THEMES : "Paysages Marseillais", on s'installe sur le port, dans les vieilles rues,   

                    sur une place, dans une église, et on saisit l'ambiance, la perspective...

                   "Personnages" sur un marché, sur la plage, lors d'un spectacle le  

                     soir...et on "croque" les silhouettes...

                    Chaque jour, chacun des deux thèmes est traité.

                          En cas de pluie, nous avons un local pour nous réunir.

 

STAGE A -   Du 1er au 5 juillet inclus, 

Horaires : 9h30 / 12h30, et 14h30/16H30, soit 5 heures de dessin/ aquarelle

TARIF : 290 euros

 

 

STAGE B -   Du 8 au 12 juillet inclus,

Horaires : 9h30 / 12h30, et 14h30/16H30, soit 5 heures de dessin/ aquarelle,

TARIF : 290 euros

 

Christian Scott solo Duc Nov 2012-1 (1)

        ______________________________________________________________

 

Le portrait de Christian Scott a été réalisé à Paris, en novembre 2012, lors d'un concert au Duc des Lombards par la Dame POISSON Hélène. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

STAGE C -   Du 16 au 20 juillet inclus, avec possibilités de dessiner le soir avec moi lors des concerts de Jazz marseillais du 17, 18 et 19, 20 juillet pour ceux qui voudront réserver leurs places, le programme MAGNIFIQUE est sur le lien/

http://www.festival-jazz-cinq-continents.com/ 

Horaires : 10h30 / 13h00, et 17h00/19H00, soit 4h1/2 heures de dessin/ aquarelle, plus soirées démonstrations de croquis en concerts,

TARIF :  320 euros

 

 

STAGE D -   Du 23 au 27 juillet inclus, avec possibilités en plus de dessiner le soir avec moi lors des concerts de Jazz Marseillais du 23 au 27 juillet pour ceux qui voudront réserver des places, le programme MAGNIFIQUE est sur le lien:

http://www.festival-jazz-cinq-continents.com/

Horaires : 10h30 / 13h00, et 17h00/19H00, soit 4h1/2 heures de dessin/ aquarelle, plus soirées démonstrations de croquis en concerts,

TARIF : 320 euros

 

L'arrivée à Marseille se fait la veille de chaque début de stage pour toute personne venant de Paris ou autre région de France. Par exemple:

 STAGE A : pour les personnes qui logeraient dans l'appartement partagé collectivement en centre ville, proposé et décrit ci-dessous, je vous accueille le dimanche 30 juin à partir de 18h.

Pour les Marseillais, et ceux qui logent ailleurs, je vous donne rendez-vous le  lundi 1er juillet au matin. 

Détails après versements des arrhes.

 

LOGEMENT SUR LE VIEUX PORT DE MARSEILLE:

 

http://www.abritel.fr/location-vacances/p554375

Pour les premières personnes qui sont intéressées, 1 couchage individuel pour 6 nuits  250 euros par personnes, 200 euros par personne si vous êtes en couple, dans un appartement partagé à plusieurs, là où je loge, la cuisine se fait sur place, économique,  vous apportez vos draps et vos serviettes de bain, il y a deux douches.

(Tarif dégressif pour les personnes qui acceptent d'être deux ou trois par chambre.)

Possibilité de loger un couple avec  deux enfants dans l'une des chambres, même si une ou deux des personnes ne font pas le stage avec moi, ou trois adultes pour 600 euros. ( Si animaux, me contacter)

 

Grand appartement de 120 m2 en plein centre ville dans le vieux Marseille. 

Accès facile et stationnement aisé devant l'entrée. Trois minutes à pied du vieux port.

Tous magasins à proximité.

Il est composé d'une grande pièce de 75m² avec lit double,  d'une chambre 18m² avec lit double et deux lits d’appoint de 90cm. Une deuxième chambre 12m² avec un lit de 90cm, équipée d'une douche, d'une cuisine équipée, jouxtant des sanitaires et une douche à part.

 

Envoyez moi un mail très vite si vous êtes intéressé:

 Pour les stages :

- Le 30 mai, ahrres de 33% à m'envoyer : 100 euros par personne par chèque au nom d'Hélène Poisson pour réserver, en précisant au dos la lettre et les dates 

(non remboursable, sauf en cas d'accident grave ou de décès familial, avec justificatif officiel...)

 Le 20 juin, ahrres de 33% à m'envoyer : 100 euros par personne par chèque au nom d'Hélène Poisson 

-  Le solde à verser le jour de votre arrivée.

 

 Pour le logement collectif sur le vieux port de Marseille: les ahrres de 30% à verser pour  le 30 mai au nom de Vincent SCHNERB, en mettant au crayon derrière le nombre de personnes, la chambre choisie, le stage...

paiement du solde le jour de votre arrivée.

 Merci d'avance.

 

Si vous faites venir une amie ou une personne de votre famille, vous bénéficiez d'un tarif dégressif de 10% sur votre stage, déduit du solde du stage.

Si vous voulez faire deux semaines de stage, un tarif dégressif peut être envisagé.

Les stages sont confirmés aux participants quand 6 personnes se sont inscrites fermement, maximum 12. L'organisatrice se réserve le droit d'annuler un stage si trop peu de personnes sont inscrites.

 

Selon le planning, vous aurez du temps pour visiter, aller à la plage, des bus partent du vieux port ou de la Corderie à 200m pour la Corniche.

 

Bien cordialement à vous toutes et tous, au grand plaisir de vous retrouver pour créer...

 

          Hélène Poisson

      altaircassiopee@gmail.com

Adresse : 1 allée des Marronniers, 77420 Champs-sur-Marne. France.

 

Autres contacts pour logements individuels: emma.cance@gmail.com

 

Office de Tourisme et des Congrès

4, la Canebière - 13001 Marseille. France.    

Informations :  + 33 (0)826 50 05 00

marseille-tourisme.com

 

http://www.marseille.fr/siteculture/marseille-capitale/marseille-capitale

http://www.marseille.fr/siteculture/expositions-temporaires

http://www.festival-jazz-cinq-continents.com/

 

http://champs-sur-marne.blogspot.fr/2011/03/le-jazz-lhonneur-et-en-images.html

http://www.ville-noisiel.fr/Exposition-Vocalises-au-feminin,243

http://www.lagnyjazzfestival.com/actus/

http://www.dukefestival.com/docs/HelenePoisson_DukeFestival2012.pdf

http://www.lesdnj.com/article-comme-un-poisson-dans-le-jazz-1-1-112967404.html

 

Voici un Jazzman marseillais jouant à Marseille, Olivier Temime. Bon stage, lectrices dessinatrices, lecteurs dessinateurs.

 

 

Partager cet article

Repost0

Festival Orléans Jazz du 19 au 29 juin 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

COMMUNIQUE


Le Festival Orléans’ Jazz 2013

Du mercredi 19 au samedi 29 juin 2013 à

Orléans, Loiret, Centre, France.

 



Pour sa 23ème édition le festival Orléans jazz réunira 350 artistes, pour 50 concerts à travers la ville sur 3 sites en plein air.


Orléans’Jazz c’est d’abord une ambiance particulière qui se balade dans la ville. La rumeur de la note bleue résonne dans les jardins de l’Hôtel Groslot, place de la Loire, au Campo Santo, le jazz est à l’air libre, accessible, festif, fédérateur, ouvert. On se retrouve en ville depuis 23 ans, autour d’un verre où d’un repas, pour déguster la musique de jazz. Les musiciens de la région sont très présents sur le festival avec le trio Lavollée Dubreuil Larmignat et Lisa Cat-Berro. La nouvelle génération, très inspirée est toujours à l’honneur : révélée l’année dernière, Agathe Brazilian Project, les sons nouveaux de Guillaume Perret, le blues de Nina Attal, les Caraïbes de Tricia Evy, le piano réinventé de Tony Tixier, en sont les représentants. Les valeurs sûres du jazz français sont à l’affiche avec Pierrick Pédron, prix du meilleur disque français de l’Académie du Jazz, avec aussi Louis et François Moutin. Enfin quatre soirées thématiques avec leur « before » et « after », rassembleront de grands artistes, La Funk de Chic feat Nile Rodgers, un Acoustic Jazz avec Chick Corea, et Paolo Fresu, le retour de Marcus Miller, et un des groupes préférés de Miles, les antillais de Kassav !

 

pierrick-pédron.jpg

 

La photographie de Pierrick Pédron est l'oeuvre du Magnifique Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

3 sites en plein air : Place de la Loire, Jardin de l’Hôtel Groslot, Campo Santo


Place de la Loire du 19 au 22 juin*

Le Festival Orléans’Jazz, fidèle à sa philosophie visant à valoriser les talents locaux, fait la part belle à la scène régionale qui prendra ses quartiers sur deux sites : la Place de la Loire et le Jardin de l’Hôtel Groslot. Un cadre magique, une musique envoutante et les reflets du fleuve royal à proximité, tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer de belles soirées. Concerts, expositions photographiques, rencontres, signatures...


 Jardin de l’Hôtel Groslot du 19 au 22 Juin*

Pour les amoureux du lieu, Orléans’Jazz reconduit l’opération Jardin de l’Hôtel Groslot pour la deuxième année consécutive ! Pendant 4 jours, l’association « Le Nuage en Pantalon », qui fête pour l’occasion ses 10 ans, vous fait découvrir ou redécouvrir le jazz par la mise en lumière des musiciens locaux. L’occasion de croiser des têtes familières... et d’en découvrir de nouvelles ! A l’heure du déjeuner, des groupes d’élèves et des professeurs du Conservatoire d’Orléans produisent sur scène le fruit de leur année de travail en classe de jazz. Un espace restauration, ouvert midi et soir, vous permet de profiter pleinement des concerts !


Campo Santo

Lauréats du monde du 22 au 25 juin 2013*

Les Lauréats du monde donnent au public orléanais l’occasion de découvrir les musiciens nommés ou primés durant l’année par l’Académie du Jazz ou lors de grands concours nationaux. La soirée se compose de deux concerts sur la grande scène, et d’un concert sur la scène « Club » du Village. Le dimanche, l’après-midi jazz nous mènera jusqu’à 21h ! avec Agathe Iracema, Guillaume Perret, Lisa Cat-Berro, Nina Attal, Pierrick Pédron, Moutin Réunion Quartet … et un concert jeune public Pierre et le Loup... en jazz (25 juin, 12h30)


Campo Santo

International jazz du 26 au 29 juin** C’est sur cette scène mythique du Campo Santo que vont se réunir, cette année encore, les plus grands artistes de la scène Jazz internationale.

Mercredi 26 Juin Funk

20h30 SANDRA NKAKE

22h30 CHIC Feat. NILE RODGERS

Jeudi 27 Juin Acoustic Jazz

20h30 CHICK COREA & THE VIGIL

22h30 PAOLO FRESU DEVIL QUARTET

Vendredi 28 Juin Best Friends

20h30 LAVOLLEE DUBREUIL LARMIGNAT « COPIE ZÉRO »

22h30 MARCUS MILLER

Samedi 29 Juin Caraïbes

20h30 TRICIA EVY

22h30 KASSAV

*entrée libre ** entrée payante

 

Pour vous titiller les tympans avant le festival Orléans Jazz, lectrices habiles, lecteurs agiles, voici Pierrick Pédron jouant en trio augmenté Thelonious Sphere Monk sans piano. Le résultat se nomme " Kubick's Monk ". A savourer en concert à Orléans entre le mercredi 19 et le samedi 29 juin 2013.

 


 

 


Partager cet article

Repost0

Ziad Kreidy joue sur un pianino Pleyel à la Maison de Balzac à Paris les 25 et 26 mai 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

      COMMUNIQUE

 

Samedi 25 et Dimanche 26 Mai 2013 à 15h30
Avec Ziad Kreidy, sur un pianino Pleyel (circa 1849)
 
Pour accompagner la fin de l'exposition "BALZAC VU D'AILLEURS", la Maison de Balzac propose deux moments musicaux consacrés à des compositeurs contemporains de l'auteur de la Comédie humaine. Leurs oeuvres seront interprétées sur un pianoforte du début du XIXème siècle, un instrument sur lequel Chopin en personne aurait pu jouer devant Balzac dans un salon à l'atmosphère feutrée ; ambiance qui se prête au dévoilement de la subtile variété des nuances du pianoforte.
 
Auteur du livre Les avatars du piano, le pianiste et musicologue Ziad Kreidy s'est donné pour croisade la défense de la diversité des pianos anciens. Né au Liban le 2 Avril 1974, ce musicien commence ses études de piano à l'école de musique de Kaslik avant d'obtenir une bourse du gouvernement français pour continuer sa formation à Paris. Lauréat de prix prestigieux à maintes reprises, Ziad Kreidy se produit en France mais aussi sur la scène internationale : il a ainsi donné des concerts au Danemark, en Norvège, aux Etats-Unis, au Mexique et au Liban.
 
Pièces retenues :

 
Beethoven - Bagatelles opus 126
Andante con moto - Allegro - Andante - Presto - Quasi allegretto - Presto

 
Mendelssohn - Romances sans parole opus 19
Andante con moto - Andante espressivo - Molto allegro e vivace - Moderato - Agitato - Andante sostenuto
 
Chopin - Vingt-quatre Préludes op. 28
 
 
DUREE : 1H
Entrée libre sur réservation au 01 55 74 41 80
 
Manifestation organisée par Véronique Prest, responsable du service culturel et pédagogique, Tél : 01 55 74 41 91, veronique.prest@paris.fr

Lectrices Swing, lecteurs Hot, je vous entends déjà grommeler qu'il ne s'agit pas d'un concert de Jazz. En effet, ce n'est pas du Jazz mais du Classique. Cependant, comment comprendre les harmoniques du piano Jazz sans connaître celles du Classique? Duke Ellington sans Claude Debussy, Bill Evans sans Frédéric Chopin, cela n'a pas de sens.

Voici, lectrices Swing, lecteurs Hot, pour vous mettre en appétit, 0h0mn33s d'un Prélude de Frédéric Chopin par Ziad Kreidy sur un pianino Pleyel de 1838. J'ai cherché plus court mais je n'ai pas trouvé. Désolé.

 

 


 

Partager cet article

Repost0

Festival Jazz Pourpre à Bergerac (24) du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Festival Jazz Pourpre

Bergerac, Dordogne, Aquitaine, France

Du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2013

 

CHINA Moses

Le portrait de China Moses est l'oeuvre de la Grande Hélène POISSON. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Lectrices joyeux, lecteurs joviaux, si vous aimez le Jazz, la fête, le bon vin (consommé avec goût et modération), les bonnes victuailles, la fête, la création, l'Aquitaine, le Périgord, la Dordogne, Bergerac (la ville), le Bergerac (le vin), rendez vous au festival  Jazz Pourpre du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2013.

Si vous n'aimez pas tout cela, soit vous vous êtes trompés de blog, soit vous êtes prêts à changer d'avis et de goûts.

 

Malgré le titre du festival, Jazz pourpre, Prince n'est pas prévu au programme. Pas officiellement du moins. Le voici chantant sa Pluie pourpre (Purple Rain in english) à Tokyo en 1990. La présence de China Moses, elle, est annoncée.

 

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost0

RECLAME: Concours photo Yamaha jusqu'au 30 juin 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

RECLAME

 

Lectrices artistes, lecteurs créateurs, si comme les pianistes Edouard Ferlet et Martial Solal vous jouez d'un instrument de musique fabriqué par la firme japonaise Yamaha, avez plus de 18 ans et vivez en Europe, photographiez votre instrument, écrivez une histoire dessus, envoyez la photographie avant le dimanche 30 juin 2013 au concours de photographie Yamaha lancé pour fêter les 125 ans de la marque. Un jury d'une probité immaculée sélectionnera les 125 meilleures photographies. Chacun des 125 auteurs recevra un cadeau de Yamaha, le plus cher, un piano droit avec fonction silence, revenant au vainqueur évidemment. 

Trompette lacustre

La photographie de la trompette plongée dans le Lac Léman est l'oeuvre du Troublant Juan Carlos HERNANDEZ. Cette photographie est hors concours puisqu'aucune marque n'apparaît dessus. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Voici Martial Solal jouant " My funny Valentine " le 21 juillet 2010 dans le cadre magique des Arènes de Montmartre à Paris. J'y étais avec mon amie Mademoiselle I. Les Arènes de Montmartre sont fermées du public du 30 septembre 2012 au 30 septembre 2112 d'après la Mairie de Paris. Sic. Le festival des Arènes du Jazz a disparu. Cette musique demeure.

 

Partager cet article

Repost0

Le Quintette d'Antoine Berjeaut en travaux à l'Atelier du Plateau

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Antoine Berjeaut Quintet 

" Waste land "

Paris. Atelier du Plateau 

Jeudi 9 mai 2013. 20h.

 

Antoine Berjeaut : trompette, bugle

Jozef Dumoulin : Fender Rhodes

Stéphane Kerecki : contrebasse

Fabrice Moreau : batterie

Mike Ladd : poésie

Invité :

Julien Lourau : saxophones ténor, soprano.

 

La meilleur cantine de Paris se trouve ici. D’où le nom de la salle : Atelier du plateau. Plat et dessert pour 6€, fait maison, préparé et servi par une jeune femme souriante. Que demande le peuple ? Il s’agit en fait d’un ancien atelier de tuyauterie installé au fond d’une impasse dans le 19e arrondissement de Paris, à 200m du Parc des Buttes Chaumont qu’aimaient tant les surréalistes. Le plafond est à 7m de haut avec des verrières. Par contre, les chaises sont à la hauteur des écoles maternelles. Pour un homme d’1m85, c’est franchement désagréable. 

 

Démarrage à 20h30. Jozef entame en duo avec Stéphane. Les sons tordus du clavier, clairs de la contrebasse. La vibration de la batterie et un beau son clair de la trompette par-dessus. Musique impressionniste. Sur un mur, derrière Jozef Dumoulin, en hauteur, est projeté un nuage sur lequel est écrit M Four Tone 1. Je n’ai pas le code de décryptage, désolé, lectrices curieuses, lecteurs intrigués. Ca démarre en swinguant souplement. Avec une telle rythmique, impossible de se planter. Près de moi, une jeune fille dessine en hochant la tête en mesure. Une fan. Jozef part dans ses explorations cosmi comiques  alors que Stéphane tient le rythme que le batteur malaxe aux baguettes. La trompette vient ajouter de la clarté, de la simplicité au propos avec un son voilé, feutré. Sur le nuage projeté au mur apparaît un texte illisible. Je n’ai toujours pas le code. Pas grave. La musique parle d’elle-même comme disait Miles Davis qui avait horreur des textes introductifs (liner notes in english) dans ses albums (sauf pour Jack Johnson, 1970, qu’il avait écrit lui-même). Sur le mur, il n’y a plus de texte, juste un nuage, peut-être atomique d’ailleurs. A moins que ce ne soit un incendie après un bombardement. La musique, elle, s’apaise vers le final. 

Jozef Dumoulin

La photographie de Jozef Dumoulin est l'oeuvre du Tellurique Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Mike Ladd rejoint le groupe. C’est un poète noir américain qui déclame dans sa langue natale. Cela ressemble à une histoire de guerre qu’il déclame du haut d’une échelle, accompagné d’en bas par le son planant du clavier et la contrebasse à l’archet. Au mur, cela ressemble bien à des images de guerre. Mike Ladd rejoint le sol et le groupe. Jamais de ma vie je n’ai été aussi mal assis dans une salle de spectacle. A ne plus sentir mon pied gauche tant le sang circule mal. Cela gâche mon plaisir alors que la musique est bonne, sonne, ne triche pas et que la voix porte bien. Le rythme s’accélère. Le groupe est soudé derrière l’orateur. Toujours des images incompréhensibles sur le mur derrière Jozef Dumoulin. Ca sort de la bouillie sonore dont les medias dominants nous gavent sous les appellations de Rap et de R’n B. D’ailleurs Mike Ladd porte un costume cravate impeccable, pas un pantalon doggy style sans ceinture. Marche militaire hachée menue aux baguettes qui pousse le trompettiste alors que clavier et contrebasse maintiennent le climat sonore derrière. Solo vocal de Mike lad poussé par Fabrice Moreau. Je n’y comprends rien mais il semble fâché à l’entendre. Un coup de trompette et tout se calme. Jozef réinstalle une douce ambiance. Superbe pulsation bondissante de la contrebasse. Les baguettes tapotent doucement. Mike vocalise, en harmonie avec la trompette, doucement comme dans la lumière du soleil levant. J’en viens à souhaiter que le concert soit bref, non à cause de la musique qui me plaît, mais de l’inconfort de ma position.

 

Passage au bugle. Jozef lance le débat, grave, profond. Mike Ladd s’est mis à l’écart. Une sorte de ballade avec le son voilé, feutré du bugle. Le batteur est aux balais, tranquille. Toujours des images incompréhensibles et des textes illisibles au mur. Si c’est une tentative de manipulation, c’est raté. C’est une sorte de roman feuilleton puisque les personnages parlent dans des phylactères. Dans quelle langue parlent-ils ? Que disent-ils ? Le mystère demeure.

 

Il s’agit de compositions originales. L’album sortira en octobre 2013.

 

Un invité mystère rejoint le groupe sur scène, Julien Lourau aux saxophones. Il figurera d’ailleurs sur l’album à venir. « Slow motion », une ballade bien funky. Groove chaud et souple de la rythmique. Le duo trompette/sax ténor est symbiotique. Ce n’est pas du niveau de « Red clay » (Freddie Hubbard+Joe Henderson, 1970) que j’ai écouté cet après-midi mais ils assurent. Mike Ladd rappe doucement. A l’écart, la célèbre photo d’hommes blancs montrant un homme noir lynché dans un arbre au Sud des Etats Unis d’Amérique (Strange Fruit comme le chantait Billie Holiday). Trompette avec sourdine Harmon mais ça ne sonne pas à la Miles Davis (sourdine Miles dit-on depuis le Prince des ténèbres). Sourdine enlevée, le duo de souffleurs relance le tempo, più agitato. Mike Ladd s’énerve de nouveau, poussé par la batterie. Ca décoince. Julien Lourau relance le jeu. Ca se termine par l’échange des deux souffleurs, en douceur.

 

Julien Lourau reste sur scène. Il en a bien le droit puisqu’il joue sur l’album, sapristi ! Pulsation de la contrebasse et de la batterie, bon flux (flow in english) de Mike auxquels répondent la trompette bouchée et le ténor. Jozef Dumoulin ajoute les bruits, les vibrations de sa machinerie. Ca sonne résolument urbain, métallique, mécanique. D’ailleurs, les baguettes s’abattent sur la batterie comme le coup de pioche sur le charbon dans la mine (expression d’Art Blakey). Ca gémit bien entre les souffleurs. Solo tortueux de ténor, ponctué par des pointes de trompette. Fabrice Moreau hache menu me rappelant Jack de Johnette sur « On the corner » de Miles Davis (1972). A l’orateur de reprendre la parole. Le Toine a enlevé sa sourdine de son instrument . Ca pète entre sax et trompette, saperlipopette ! Mike ponctue de la voix et du geste. La jeune fille passionnée continue de dessiner.

 

« Cloud ». Julien Lourau passe au saxophone soprano. Ca groove subtilement. La rythmique pose l’ambiance, nuageuse à souhait. Retour au bugle pour le leader. Jozef Dumoulin, avec son Fender, nous fait un petit solo de guitare avec distorsion, tranquille, facile. Je ne fais plus attention aux images incompréhensibles qui se succèdent sur le mur. Tant pis pour elles. Contrebasse et batterie nous donnent des repères alors que le clavier nous les fait perdre. C’est déroutant comme un sentier de montagne dans les nuages. Mike enchaîne sur la rythique, souple et rêche à la fois. Les souffleurs unis prolongent l’impression d’évasion. Tiens, des images de femmes nues à l’écran. Ce spectacle est donc interdit aux enfants à cause d’images érotiques voire pornographiques. Dommage car la musique par sa vivacité, ses couleurs pourrait leur plaire. Petit chant du soprano et réponse de la voix. Fin après 1h de concert et après avoir perdu l’usage de mes jambes. 

 

RAPPEL

 

Les souffleurs recommencent pendant que la rythmique s’installe. Le batteur redémarre, funky en diable. Le clavier grogne, brille, rugit. Mike Ladd nous ramène dans la jungle urbaine. Trompette et sax ténor. Ca pulse. Julien Lourau fait bien claquer son anche avec sa langue. Ca groove, baby ! Final clair et net.

 

Au final, la salle est sympathique, les images interdites aux mineurs de moins de 18 ans, la tortore de première, la musique aussi mais plutôt des coussins pour s’asseoir en tailleur que ces chaises pour enfants en bas âge !

Cette musique est en devenir. Je n'en ai trouvé aucune illustration sonore ou musicale. A vous de la découvrir en direct sur scène et, à partir d'octobre 2013, enregsitrée, lectrices curieuses, lecteurs intrigués.

 


 

 

 

Partager cet article

Repost0

Dan Tepfer&Ben Wendel jouent aux " Small Constructions " au Smalls, New York, USA, le lundi 13 mai 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Dan Tepfer et Ben Wendel

Le dessin de Dan Tepfer & Ben Wendel a été réalisé lors d'un concert parisien au Sunside par la Grande Hélène POISSON. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Aimables lectrices, sympathiques lecteurs, je vous ai déjà chanté les louanges du duo DanTepfer Ben Wendel sur scène et en studio. Si vous vous trouvez sur la Côte Ouest de l'Océan Atlantique, à New York, USA, le lundi 13 mai 2013, rendez vous à 19h30 au Smalls Jazz Club pour écouter leur duo " Small Constructions ". Jouer aux " Small constructions " au Smalls, c'est logique, non?

Si vous êtes encore d'attaque, restez sur place pour le concert suivant, celui du quartet d'Ari Hoenig à partir de 21h45. Si vous n'avez pas école le lendemain, le concert du contrebassiste Spencer Murphy   vous mènera de 0h30 à la fermeture des lieux.

Par ailleurs, Dan Tepfer doit enregistrer à Cuba en juin 2013 et revenir en Europe en juillet 2013. Avec un peu de chance, nous le retrouverons en France.

 

Voici Dan Tepfer (piano) & Ben Wendel (saxophone ténor) jouant, en studio à New York, " Jean and Renata " composé par Ben Wendel pour un couple d'amis parisiens. Une musique transatlantique. Profitez en, aimables lectrices, sympathiques lecteurs.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

" Word out " l'album

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Word Out

Autoproduction. 2009

 

Jim Funnell: piano, compositions

Oliver Degabriele: contrebasse

Thibault Pierrard: batterie

 

Lectrices attentives, lecteurs concentrés, vous avez remarqué que je vous ai déjà chanté les louanges du trio Word Out en concert , présentant son prochain album qui vient d'être enregistré et dont je vous ferai part de la sortie dès qu'elle aura lieu.

En attendant, puisqu'il n'est jamais trop tard pour bien faire, je clamerai donc les délices et les mérites de l'album Word out, sorti en 2009. Le format piano/contrebasse/batterie a offert des milliers de merveilles aux amateurs de Jazz de Thelonious Sphere Monk à Martial Solal que je vénère en passant par Keith Jarrett et Oscar Peterson qui m'indiffèrent. 

Word out ne prétend pas révolutionner le genre. Ces jeunes musiciens ne sont pas prétentieux. Ils sont simplement frais, vivants, curieux, ouverts d'esprit, joyeux et écouter leur musique fait un bien fou. Il y a la fantaisie latin d'un petit déjeuner anglais ( " Beans on toast ", n°1), un voyage interstellaire qui illustre cet article ( " Asteroid B612 ", n°3), une version originale d'un standard du Jazz moderne ( " Giant steps " de John Coltrane, n°6), un clin d'oeil britannique à Herbie Hancock (" One ginger snap ", n°7), un morceau si beau qu'il se passe de titre pour conclure l'album  " Still untitled ", n°12).

Si je dois extraire un morceau de cet album, c'est la version du " Space oddity " de David Bowie que je choisis (n°7). Alors que David Jones dit Bowie vient à nouveau de ressuciter, sous une nouvelle forme, avec une exposition à sa gloire à Londres et un nouvel album mondialement diffusé, il est juste et bon d'écouter cette version acoustique de ce classique de la Pop britannique, qui servit d'illustration musicale à la BBC en 1969 lorsqu'elle diffusa les images du premier homme sur la Lune. Jim Funnell est Britannique, Oliver Degabriele Maltais, Thibault Pierrard, Français. Tous ont baigné dans la Pop Music avec la radio, la télévision puis la Toile. Ils ont assez de goût pour faire le tri. Ici, ils prennent un classique, préservent son énergie Pop, conservant sa majesté britannique tout en lui insufflant un Swing tout à fait Jazz. Bref, c'est une réussite parfaite de la première à la dernière note.

Grâces soient rendues à ces loyaux et féaux sujets de Sa Majesté David Bowie qui, à mon goût, par l'étendue et la diversité de sa carrière, mérite bien plus le titre de King of Pop que feu Michael Jackson. Je me souviens avoir vu à la télévision française, en direct, David Bowie expliquer, dans un français parfait (comme tout gentleman britannique, David Bowie parle français), le mouvement Dada à l'animateur Nagui. Un grand moment de culture pour les masses.

En attendant la sortie du prochain album du trio Jim Funnell/Oliver Degabriele/Thibault Pierrard, offrez et offrez vous vous sans délai et sans détour leur album " Word out ". Je parie que vous ne le regretterez pas, lectrices attentives, lecteurs concentrés.

 

Voici " Still untitled " (n°12 sur l'album) joué par le trio " Word Out " en 2008, en concert à l'Espace culturel Jean-Jacques Robert de Mennecy, Essonne, Ile de France, France. Bonne écoute, lectrices attentives, lecteurs concentrés.

 

 

Partager cet article

Repost0

Finançons " Médo(s)" le documentaire sur Médéric Collignon!

Publié le par Guillaume Lagrée

 

mederic collignon 040

La photographie de Médéric Collignon est l'oeuvre de l'Intègre Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette photographie sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Lectrices productrices, lecteurs investisseurs, vous pouvez contribuer à l'enrichissement artistique et culturel de la France en contribuant par vos deniers personnels au  financement de la post production du documentaire " Médo(s) " de Josselin Carré sur Médéric Collignon, bugliste, corniste, trompettiniste, vocaliste,clown, showman, agitateur musical né à Charleville-Mézières comme Arthur Rimbaud. 8400 € sont à rassembler d'ici le samedi 20 juillet 2013. Plus vous investirez dans ce projet, plus vous recevrez de cadeaux jusqu'à avoir votre nom et votre prénom susurrés par la douce voix de Médéric Colignon au générique du film, suscitant la jalousie maladive de vos voisins et collègues de bureau, lectrices productrices, lecteurs investisseurs.

Un soir où j'assistai à la Maison de La Radio, à un concert de la Théorie du chaos, trio vocal a capella composé de Claudia Solal, Le Duy Xuan  et Médéric Collignon, une Lady non loin de moi dit, admirative, à propos de Médéric Colignon, " He comes from another planet! ". C'est exactement cela. Médéric Collignon vient d'une autre planète. Puisqu'il nous fait le plaisir de vivre et de créer sur celle-ci, en ce moment, profitons en et investissons sur lui en plaçant quelques euros, jusqu'à 8400 au total, voire plus si affinité, sur la post production du documentaire " Médo(s) " qui lui est consacré.


Voici la bande annonce titillante (teaser in english) de ce documentaire. Etonnant, non?    


Partager cet article

Repost0