Stéphane Kerecki & John Taylor " Patience "

Publié le par Guillaume Lagrée

Stéphane Kerecki & John Taylor

" Patience "

Out There Music. 2010.

Zig Zag Territoires. 2011.

Sortie le jeudi 28 avril 2011.

Stéphane Kerecki: contrebasse, compositions

John Taylor: piano

John Taylor

 

La photographie de John Taylor est l'oeuvre du Subtil  Juan Carlos HERNANDEZ.

" Patience,

Patience dans l'azur

Chaque atome de silence

est la promesse d'un fruit mûr "

Paul Valéry

Après le premier concert, voici que j'ai le plaisir d'écouter le premier album du duo Stéphane Kerecki/John Taylor.

Les compositions sont de Stéphane Kerecki sauf trois improvisations qui rythment l'album au début, au milieu,  à la fin et " Jade Visions " de Scott La Faro, " l'enfant qui dansait sur la lune " (Ornette Coleman), le deuxième libérateur de la contrebasse après Jimmy Blanton. Le premier duo piano/contrebasse ce fut en effet Duke Ellington/Jimmy Blanton. Duo qui marqua tant le Duke que trente ans après il enregistra en duo avec Ray Brown " This one is for Blanton ".

Après le duo Eddie Gomez/Cesarius Alvim " Forever ", voici un nouveau contrebasse/piano sur ma platine. La différence est continentale. Eddie Gomez/Cesarius Alvim, c'est un duo américain (du Nord au Sud). Stéphane Kerecki/John Taylor c'est un duo européen avec la Manche comme trait d'union. " Brouillard sur la Manche. Le continent est isolé " dit une vieille plaisanterie britannique.

Cette musique sent la brume, le vert, la fraîcheur. Elle se passe aisément de batteur (" Bad Drummer ". n°9). Elle coule de source (" La source ". n°7). Elle n'est pas d'un accès facile. Elle ne cherche pas à séduire. Elle s'insinue lentement en vous comme le spleen londonien qui enchanta les Parisiens. Le choix de la pochette d'album est révélateur: un bord de mer au soleil voilé, un enfant qui marche à marée basse. C'est exactement cette ambiance là. Pour un Breton, elle parle immédiatement à l'âme.

Elle évoque des souvenirs salés qui n'ont pas le goût des larmes. Ecoutez la. Laissez vous prendre, séduire. La prochaine fois que vous traverserez la baie du Mont Saint Michel allant de Bretagne en Normandie ou l'inverse selon que le vent vous porte de l'Ouest ou de l'Est, c'est cette musique là qui vous habitera.

En cadeau, rien que pour vous, honorables lectrices, respectables lecteurs, un souvenir du concert de ce duo auquel s'était ajouté Nelson Veras à la guitare.

Commenter cet article

fred 15/04/2011 20:42


Très bel article, Guillaume. Me tarde d'écouter cette pépite. T'avais écouté le duo de Charlie Haden avec Keith Jarrett, je suppose... Un autre duo de piano/contrebasse que j'aimerais te
recommander, mais il est possible que tu l'aies déjà écouté, c'est celui de Eric Watson avec John Lindberg (Soundpost). Enormissime.

Oh, by the way, I'm leaving the place where I live. I'm movin' out next week.


Guillaume Lagrée 16/04/2011 08:20



Merci pour l'info Fred