" Perfect Animal " Becca Stevens Band

Publié le par Guillaume Lagrée

" Perfect Animal "

Becca Stevens Band

Decca. Universal.

Sorti le 18 septembre 2015

Unique concert en France le jeudi 22 octobre 2015 à 20h30 à Paris au New Morning.

Lectrices observatrices, lecteurs scrutateurs, il ne vous a pas échappé que Prince est un fan de Joni Mitchell. Sur l'album " Controversy " (1981), le prénom " Joni " figure sur la pochette. Sur l'album " Sign o' the times " (1987), Prince chante dans " The ballad of Dorothy Parker " : " My favourite song she said. It was Joni singing. "

Si vous cherchiez un(e) artiste qui réalise la fusion de Prince et de Joni Mitchell, ne cherchez plus, elle s'appelle Becca Stevens.

Auteur, compositeur, interprète, cette femme donne un grand coup de fraîcheur à la Pop Music.

Ambrose Akinmusire et Esperanza Spalding figurent au nombre de ses admirateurs.

Perfect Animal parle d'amour. Un thème inépuisable pour la chanson. Elle constate que nous sommes tous des animaux imparfaits à la recherche de perfection, donc de l'inaccessible ( " Imperfect animals ", n°2), d'un amour plus haut (" Higher love ", n°9). J'envie l'homme auquel elle pense de cette manière ( " Thinking about You " n°3), ou qui lui donne envie ( " You make wanna ", n°7).

Les chansons sont assez longues au regard des standards de la Pop Music, de 3'34 ( " I asked " n°1) à 5'36 ( " Tillery ", n°6). Elle prend le temps de développer son propos avec de vrais musiciens (personnel détaillé dans l'album), d'installer une ambiance, de transmettre des émotions.

Bref, je suis sous le charme de cet album, de Becca Stevens et de son groupe.

A vous d'y succomber ou pas, lectrices observatrices, lecteurs scrutateurs.

Commenter cet article