Eric Séva " Body and Blues "

Publié le par Guillaume Lagrée

Eric Séva

" Body and Blues "

Les z'arts de Garonne

Sortie le vendredi 20 octobre 2017

Eric Séva: saxophones baryton, soprano, sopranino, compositions (sauf n°3 et 10)

Christophe Cravéo: piano, Fender Rhodes, B3

Harrison Kennedy: chant

Michael Robinson: chant

Manu Galvin: guitares

Régis Gizavo: accordéon

Christophe Wallemme: basse, contrebasse

Stéphane Huchard: batterie

Concerts

Vendredi 10 novembre à 21h: Cavajazz - SMAC 07 à Viviers (07)

Samedi 11 novembre: Jazz à Caudéran (33)

Mardi 28 novembre à 20h30: Studio de l'Ermitage à Paris (75)

Jeudi 30 novembre à 20h30: Festival So Blues au Mans (72)

Ancré en Aquitaine, dans son beau département du Lot et Garonne et sa bonne ville de Marmande (ne pas confondre avec Francis Marmande, le critique de Jazz officiel du Monde, journal gothique du soir) où il a créé le festival Jazz et Garonne et l'association Les z'arts de Garonne, Eric Séva est né quelque part (Maxime Le Forestier) mais ce n'est pas un imbécile heureux (Georges Brassens). Eric Séva est d'abord un  " Nomade sonore ". 

Jazz; Blues, Folk, chanson française (" Blues Diaphane ", n°6, est sa mise en musique d'un poème de Claude Nougaro, voisin toulousain), tout l'intéresse. Eric Séva fait son miel de toutes fleurs. L'équipe de l'album est franco-américano-malgache. RIP Régis Gizavo, dont ce fut le dernier enregistrement. Je me souviens d'un concert solo de Régis Gizavo dans un bar à Saint Brieuc (22) l'hiver 1997- 1998. Dehors, pluie, vent, nuit et fraîcheur. Dedans, il dispensait chaleur et lumière. 

Eric Séva est si curieux qu'il aime sortir de sa zone de confort. Il ose, tente. Ca ne passe pas toujours à mon goût mais quand ça le fait, ça le fait vraiment. Par exemple " If You Go " (n°7) avec son délicieux mélange de français et d'anglais. 

Il y a tant de chaleur humaine, de bon esprit dans cette musique que, malgré quelques détails, l'ensemble emporte l'adhésion. " Body and Blues " d'Eric Séva est à consommer sans modération. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article