Eric Le Lann Michel Graillier " Trois heures du matin "

Publié le par Guillaume Lagrée

Eric Le Lann Michel Graillier

" Trois heures du matin "

Twins Production. WMD. 1996.

Eric Le Lann: trompette, compositions (n°7, 8, 9)

Michel Graillier: piano

Je me souviens de ce duo en concert à Paris au Petit Opportun il y a environ quinze ans. J'y étais avec une femme que je voyais pour la première fois. Nous étions une dizaine de spectateurs. Malheur aux absents! C'était éblouissant de relâchement, d'entente, de sensibilité écorchée. J'ai dormi chez cette femme après le concert. Je ne l'ai jamais revue. J'étais dans l'esprit de cette musique. Le Petit Opportun est fermé. Michel Graillier est mort. Eric Le Lann joue toujours. Cet album demeure.

Ce qui frappe, quinze ans après l'enregistrement, c'est la densité, l'intensité de chaque note jouée. A part trois compositions d'Eric Le Lann (Marion la nuit, Twins valse, Valérie on stage), ils jouent des standards. Que vous les connaissiez ou non, vous entendrez tout de suite qu'ils ont retenu la leçon de Louis Armstrong : " J'essaie de mettre toute ma vie dans chaque note que je joue ".

Cette musique sent l'alcool, le tabac, les grandes amours brisées, la nostalgie camarade, les heures les plus sombres de la nuit. Elle ne donne pas de réponse, elle pose des questions en finissant par celle de Fréhel " Mais où sont tous mes amants, ceux qui m'aimaient tant ".

Peu importe l'heure à laquelle ces morceaux ont été enregistrée, peu importe l'heure à laquelle vous l'écoutez. Comme l'écrit Francis Scott Fitzgerald, figure tutélaire de cet album, " and in the real dark night of the soul it's always three o'clock in the morning, day after day ".

Commenter cet article

P H 17/03/2013 23:06

Eric Le Lann Michel Graillier " Trois heures du matin " :
Merci de témoigner de la qualité de cet album dont j'ai du entendre des extraits sur FIP ... il y a longtemps. Je cherche cet album depuis des mois voire plus. Si vous pouvez m'indiquer où le
trouver ... Merci.
Cordialement.
PH.

Guillaume Lagrée 18/03/2013 07:45



Bonjour honorable lecteur


j'ignore si cet album est encore édité.


Je l'ai trouvé d'occasion chez Paris Jazz Corner


Quant au concert de ce duo au Petit Opportun, club disparu depuis, il reste gravé dans la mémoire vive de mon cerveau.


Chordially ( Charles Mingus).