Le régime des intermittents du spectacle: la persistance d'une dérive

Publié le par Guillaume Lagrée

 

En France, le régime d'assurance chômage des intermittents du spectacle, dont relèvent les musiciens de Jazz, concerne 3% des cotisants et représente 1/3 du déficit de l'assurance chômage. Y a quelque chose qui cloche là dedans. J'y retourne immédiatement comme disait l'oncle bricoleur de Boris Vian dans " La java des bombes atomiques ".

 

C'est ce que fait la Cour des comptes  dans son rapport annuel 2012.

 

L'essentiel est que le carnaval ne s'arrête pas. Surtout si c'est Sonny Rollins qui joue comme ci-dessous. Au festival de Cascais, au Portugal, en 1976. Même l'Océan Atlantique dansait ce soir là.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

matti jarvinen 21/03/2012 09:21

Très beau .

Que pensez-vous du duo avec Tyner sur In A Sentimental Mood ?

Guillaume Lagrée 21/03/2012 20:43



Pas mal mais pas aussi bon que Joe Henderson avec le même Mac Coy Tyner, à mon avis.



matti jarvinen 21/03/2012 09:19

Malaise en automne de la même année quand des spectateurs du Théâtre des Champs-Elysées se sont cru autorisés à siffler l' orchestre de notre héros ( trop noir trop dansant ? ) .
Le noir et blanc , le découpage respectueux de l' événement musical , cette simplicité fait rêver . Souvent la musique a été/est mal filmée .
Un peu plus tard , je crois , le duo avec Mac Coy Tyner sur In A Sentimental Mood
édité par Milestone est grand , pas si loin du disque où Coltrane joue avec Duke .