Miles Davis à Saint Brieuc, Prince à Paris: deux histoires particulières

Publié le par Guillaume Lagrée

Vendredi 26 octobre 1990, Miles Davis est en concert à la salle de Robien à Saint Brieuc dans le cadre du festival Art Rock. J'y étais avec mon frère la veille de ses 12 ans. Nous nous en souvenons encore. L'hiver 1997-1998, je retournais à Saint Brieuc pour travailler. Un soir de concert, je rencontrai une dame qui avait contribué à organiser la venue du Prince des Ténèbres dans le chef lieu des Côtes d'Armor en Bretagne. Voici l'histoire qu'elle m'a raconté. Je la crois sur parole.

Après le concert, cette dame ramène le Sorcier à son hôtel sur la côte. Elle conduit, Miles est sur le siège passager. A l'arrière, l'avocat et le manager venus des USA accompagner la star en tournée. Miles ouvre la fenêtre et dit de sa voix cassée: " Humm. I can smell the sea ". Elle lui dit: " Si vous voulez, on peut s'arrêter marcher au bord de la mer ". L'avocat et le manager réagissent aussitôt: " Non, il est vieux, fatigué. Il doit rentrer se coucher ". Elle réplique: " Miles Davis est assez grand pour savoir ce qu'il a faire." Miles renchérit: " You are right, baby. I do what I want ". Alors elle arrête la voiture et descend avec Miles Davis marcher sur la plage des Rosaires à Plérin. Manager et avocat restent bouder dans la voiture. Miles et elle marchent et discutent sur la plage. Tout à coup, elle réalise qu'il est 2h du matin dans cette nuit du 26 au 27 octobre 1990 et qu'elle est seule sur la plage des Rosaires en train de marcher et de discuter avec Miles Davis! Cette dame avait su saisir la chance par les cheveux comme disaient les Grecs anciens.

Quant à moi, voici comment j'ai raté une rencontre exclusive avec Prince à Paris. Mardi 8 mars 2011, j'avais une réunion de travail à 14h30 au Palais Royal.

Arrivé à 14h je me promène dans le jardin où la Révolution française a commencé le 14 juillet 1789 quand je croise sous la galerie une créature étrange, petite, avec des jambes maigres serrées dans une espèce de pantalon moulant à fleurs marrons, un manteau noir, un chapeau noir incliné sur le côté droit, des lunettes noires, perché sur des bottines à talons, marchant très lentement, seule, portant un sac d'une des boutiques fashionables du Palais Royal. 

En m'approchant j'ai découvert que cette créature avait une barbe d'un jour, un air de supériorité amusée. C'était la Fashion Week à Paris. Ce qui explique la présence de Prince sans femme ( c'était pourtant la journée internationale des droits de la femme) ni garde du corps ni paparazzo.

Cette créature m'intimidait tant que je n'ai pas osé l'aborder, lui demander s'il s'agissait de bien du Kid de Minneapolis et lui parler comme à un être humain normalement constitué.

Comme l'animal n'est plus sur Internet, tant pis pour moi. J'ai peut-être raté l'interview du siècle. Ou peut-être pas. Les dieux seuls le savent.

Pour le voir cet été sur scène en Europe, il faudra vous rendre en Hongrie, au festival de Sziget où il se produira en concert le mardi 9 août 2011 à 19h.

Le 1er juillet 2010, Stevie Wonder était en concert à Paris au Palais Omnisports de Paris Bercy. Pour Superstition, Prince l'a rejoint sur scène pour un solo de guitare orgiaque. Je n'y étais pas. Honte sur moi! Heureusement, cela a été enregistré. Image et son ci dessous.



 

Commenter cet article