Les 79 vies de Mister Quincy Jones alias Q

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices Superfunkycalifragisexy, lecteurs Hyperbolicsysquadellimystic, c'est le 14 mars  1933 qu'est né Mister Quincy Jones alias Q comme Quintessence, le titre d'un de ses albums. 79 vies, c'est un peu court pour un homme de cette dimension. Q is larger than life comme disent les Américains.

Prenons, par exemple, le morceau Soul Boss Nova (1962) qui illustre cet article: il a été repris par de nombreux Jazzmen, par des rappers canadiens, les Dream Warriors, en 1991, sous le titre " My definition of a boombastic Jazz style ", par Nike pour sa publicité de la Coupe du monde de balle au pied 1998, par Austin Powers comme générique des trois films de ce super zhéros britannique.

A part ça, à 18 ans, il jouait dans un groupe d'ados avec un ami d'enfance nommé Ray Charles. A 23 ans, il dirigeait le grand orchestre de  Dizzy Gillespie en tournée mondiale sous l'égide du Département d'Etat. A 29, il dirigeait son orchestre jouant " Soul Bossa Nova " tube immortel. A 33, il dirigeait l'orchestre de Count Basie accompagnant Frank Sinatra au Sand's à Las Vegas (l'album existe. Il n'est pas trop tard pour l'écouter). De 1977 à 1987, il fit de Michael Jackson le plus grand vendeur de disques de l'histoire en 3 albums ( " Off the wall ", " Thriller ", " Bad "). En 1991, il ramenait Miles Davis au Jazz sur la scène du Montreux Jazz Festival. En 1990 sortait le film " Listen Up! The lives of Quincy Jones " qui résumait ses 40 ans de carrière du be bop au hip hop. 

Plus de vingt ans plus tard, Quincy Jones déborde toujours d'idées, de projets, de vie. N'oublions pas aussi que ce trompettiste de formation apprit la composition, l'arrangement à Paris au début des années 1950 dans les cours des soeurs Nadia et Lili Boulanger, pianistes. Il travailla d'ailleurs pour Eddie Barclay et est toujours ami du seul Français qui lui soit comparable, Monsieur Michel Legrand.

Je ne parle pas non plus de son rôle politique comme militant des droits de l'homme qu'il soit Noir aux Etats Unis d'Amérique ou de toute couleur d'ailleurs, de militant pacifiste aussi.

Un jour, Charles Mingus lui demanda: " Pourquoi fais-tu toujours des accords si faciles, Quincy? "

" Parce que ça marche, Charles! " lui répondit Quincy.

Quincy Jones, ça fait bien 79 ans que ça marche et ça marchera encore après sa mort.

Un seul regret, qu'il n'ait pu travailler avec Prince. Question d'egos certainement et puis Quincy Jones est si lié à Michael Jackson...

Séduisants lecteurs, si vous voulez charmer une belle fille noire, vous pouvez toujours essayer la recette de Mr Q: " Beautiful Black Girl "  sur l'album " Mellow Madness " (1975). Attention, c'est chaud! 

 

Commenter cet article

audouy michel 16/03/2012 13:07

citoyen ,
les questions de goût peuvent donner lieu à des prises de position , je ne suis pas ennemi d' une certaine radicalité à la façon de boulez , hodeir ou disons pour le cinéma godard , rohmer ,
truffaut , chabrol , rivette .

moi aussi je peux aimer le divertissement de qualité et chaplin , lubitsch ou hitchcock ne sont pas des ennemis mais des héros culturels .

et basie, louis , sarah ont eu du génie souvent mais le jazz ne gagne rien à célébrer une certaine facilité . la critique ( malson , masson , réda , carles , jalard , gerber , schuller , baraka ...
) a placé la barre là où il fallait ,ne retombons pas .

Guillaume Lagrée 17/03/2012 08:50



Citoyen Audouy


comment se fait il que vous vous acharniez sur un article qui ne vous intéresse pas alors que, parmi les 463 autres articles de ce blog, vous pourrez en trouver deux sur André Hodeir plus à même
de vous intéresser?


Masochisme, obligation religieuse?





Salut et fraternité



audouy 15/03/2012 09:22

Certes , so what ? mozart , bach et beethoven ou schubert n ' ont pas fait fortune
avec leurs créations , gil evans non plus cela ne les diminue en rien , je crains que l' oeuvre de quincy jones malgré tant de prix reçus et de billets verts entassés dure moins dans les mémoires
de ceux qui exigent que la musique ne relève pas de l' entertainment de qualité .

Guillaume Lagrée 15/03/2012 23:54



Citoyen Audouy,


nos avis divergent. J'aime le divertissement de qualité, pas vous.


Ce n'est pas grave. Nous sommes en démocratie. De gustibus non est disputandum. Virgile précisait même Trahit sua quemque voluptas. 


Parmi les 464 articles de ce blog vous trouverez bien des artistes plus rares, moins célèbres, moins riches et moins faciles que Quincy Jones.


Bonne lecture.


Salut et fraternité.



audouy 15/03/2012 02:06

je me demande si la philosophie de quincy jones , telle qu' il l' avait exposée à
andré hodeir dans les années 1950 : " il faut écrire de la musique pour des gens qui n' ont pas d' oreille , si tu veux trouver le succès " n' est pas un peu courte .
quant à michel legrand , pour moi , ce n' est pas un modèle en ce qui concerne le jazz , il n' a rien produit à ma connaissance qui approche ce qu ' ont pu donner
gil evans , george russell ou hodeir sans parler d' ellington .

Guillaume Lagrée 15/03/2012 07:23



Ni Quincy Jones ni Michel Legrand ne sont des puristes. Tous deux ont eu un énorme succès en allant du Jazz à la Variété. C'est ce qui les rapproche.


Par exemple, Quincy Jones adore la musique pygmée mais il n'en produira pas parce que ce n'est pas bankable. Il est né pauvre, il mourra riche. Cela n'empêche pas qu'il a semé des pépites
musicales tout au long de sa carrière.