Charlie Haden & Jim Hall (Live in Montreal, 1990)

Publié le par Guillaume Lagrée

Charlie Haden & Jim Hall

Concert enregistré au festival international de Jazz de Montréal, Québec, Canada, le 2 juillet 1990.

Charlie Haden: contrebasse

Jim Hall: guitare électrique

Impulse. Universal Music. Sortie le lundi 29 septembre 2014.

Lectrices sceptiques, lecteurs dubitatives, si, comme moi, vous ne croyez ni à la métempsyscose ni à la résurrection, vous savez que la technique nous permet d'écouter en vie des morts. C'est le cas ici avec ce concert du double messieurs Charlie Haden mort le 11 juillet 2014 et Jim Hall mort le 10 décembre 2013 . Nous ne pouvons plus aller les écouter sur scène mais cet album nous permet de vivre ces moments qui ne sont pas perdus.

J'ai souvenir d'avoir écouté en concert à Paris, à la Cité de la Musique, le double messieurs Jim Hall & Ron Carter (contrebasse). Mon souvenir de ce concert est bien plus beau que cet album. Ici, ce sont deux vieux matous qui ronronnent paisiblement de concert. La sensation est agréable mais pas stimulante. Il y tout de même, à mon goût, un moment de grâce, " Down from Antigua " de Jim Hall. Jim Hall aimait tellement la musique antillaise que Sonny Rollins, fils de Caribéens, l'engaga dans son quartette en 1962. Rien que pour ces 12'04, cet album Charlie Haden & Jim Hall vaut d'être écouté. Le reste ne vous décevra pas non plus, lectrices sceptiques, lecteurs dubitatifs.

Pour l'instant, aucun extrait audio ou vidéo de ce concert n'est disponible sur la Toile. Je les ajouterai dès qu'ils seront disponibles.

Festival Au Sud du Nord dans l'Essonne du 4 au 28 septembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Au Sud du Nord

Festival itinérant dans l'Essonne, Ile de France, France

Du jeudi 4 au dimanche 28 septembre 2014.

Lectrices sudistes, lecteurs nordistes, retrouvez vous au festival " Au Sud du Nord ", dans l'Essonne, au Sud de l'Ile de France, du 4 au 28 septembre 2014.

Parmi la riche programmation, voici ma sélection, en toute subjectivité, évidemment.

Jeudi 4 et vendredi 5 de 10h à 17h30 au CRD d'Evry: Master Class de Bojan Z (piano, claviers) et Bernard Lubat (accordéon, bandonéon, batterie, piano, chant, discours, onomatopées...). La liberté peut s'apprendre. Les deux B le prouvent.

Samedi 6 à partir de 18h au Théâtre intercommunal d'Etampes: Uzeste Bleu/René Urtreger Trio/ Ascenseur pour l'échafaud. Soirée en bleu, blanc, noir.

Mercredi 10 à 20h30 à l'église de Bouville: Sophia Domancich & Himiko Paganotti jouent en double dames.

Vendredi 10 à 20H30 à l'Espace Concorde d'Arpajon: Frédéric Monino Trio " Around Jaco " (hommage à Jaco Pastorius) puis le trio d'Alain Jean-Marie, le pianiste que les Américains exigent quand ils viennent jouer à Paris.

Jeudi 18 à 20h30 au Balos à Longjumeau: Emmanuel Bex " B 2 Bill ". Bex rend hommage à Bill Evans à sa façon.

Samedi 20 à partir de 14h30 à Bouray sur Juine: Thema parents-enfants avec divers musiciens. Enfants, emmenez y vos parents! Cela les éduquera.

Dimanche 21 à partir de 10h à Bouray sur Juine: Randonnée + plasticiens + repas débat+ Thema parents-enfants avec divers artistes. Enfants, vos parents s'ennuient le dimanche? Emmenez les. Cela les sortira de leurs jeux vidéo et de leurs télévisions.

Dimanche 28 à partir de 14h au complexe sportif de Cerny: la batterie en danger avec Simon Goubert, Bertrand Renaudin et alii.

La photographie de Bojan Z est l'oeuvre du Pétrifiant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Bojan Z par Juan Carlos Hernandez.

Bojan Z par Juan Carlos Hernandez.

Jazz à la Villette à Paris (75) du 3 au 14 septembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Festival Jazz à la Villette

Paris, Ile de France, France

du mercredi 3 au dimanche 14 septembre 2014

Lectrices estivales, lecteurs festifs, pour finir l'été en beauté, rendez-vous à Paris, au festival Jazz à la Villette, du 3 au 14 septembre 2014.

Le programme est gigantesque.

Il y en a pour les petits (La Villette for Kids) et les grands, des concerts, des films et des concerts autour de l'année 1959 ( il manque "A bout de souffle " de Jean-Luc Godard, avec une musique de Martial Solal mais il y a " Shadows " de John Cassavetes avec une musique de Charles Mingus)

Voici ma sélection partiale et arbitraire que rien ne vous oblige à suivre, lectrices estivales, lecteurs festifs:

- pour la série de concerts autour de l'an 1959: samedi 6 septembre à 15h Leçon de Jazz d'Antoine Hervé sur Dave Brubeck ( " Pour que Dave Brubeck swingue, il faudrait qu'il pende au bout d'une corde " disait Art Blakey. Antoine Hervé, dont j'ai beaucoup suivi les leçons de Jazz, tentera de vous démontrer le contraire), à 17h30 Omar Sosa, pianiste cubain, jouera à sa façon " Kind of Blue " de Miles Davis. Dimanche 7 septembre à 16h30: après un hommage à " The shape of Jazz to come " d'Ornette Coleman par les Anglais de Get the Blessing (inconnus de mes services),Henri Texier (contrebasse) jouera en hommage à son Maître Charles Mingus (contrebasse), l'album " Ah Um ".

- pour la série de films autour de l'an 1959, si tout est à voir, " Shadows " de John Cassavetes sort du lot car aussi révolutionnaire qu' " A bout de souffle " de Jean-Luc Godard dans la façon de tourner, de jouer, de raconter et quelle musique de Charles Mingus et Shafi Hadi! (jeudi 11 à 20h30 et samedi 13 à 20h30 au MK2 quai de Seine)

- pour les concerts officiels, la soirée du mercredi 10 septembre offre un cruel dilemme. Soit à 20h, à la Grande Halle de la Villette, les Cubains avec Roberto Fonseca en solo puis Marc Ribot y los Cubanos Postizos, soit à 20h, à la Cité de la Musique, les Français Cascadeur & Médéric Collignon. La patrie du son ou le son de la patrie? Un choix cornélien!

- pour les concerts officieux, le programme Under the radar vous invite à découvrir le duo de l'elfe Nelson Veras (guitare sèche aux cordes de nylon) et de la fée Airelle Besson (trompette) le jeudi 11 septembre à 20h30 à la Dynamo de Banlieues Bleues. Magique, forcément magique.

Pardon aux lecteurs

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, je vous demande pardon pour une grave erreur de ma part.

Ce blog a été créé sur overblog le 4 juillet 2009 car le précédent sur skyrock ne me donnait plus satisfaction.

Overblog m'offrait ce dont j'avais besoin:

- simple d'utilisation

- mise en page propre

- bon référencement

- liens audio et vidéo faciles à ajouter

- photographies de mon fidèle associé photographe professionnel Juan Carlos Hernandez mises en valeur

- gratuité

- pas de publicité

Une nouvelle version d'Overblog est arrivée. Soi disant meilleure.

J'ai fini par céder aux sirènes de la réclame et passer à la nouvelle version le 24 juillet 2014.

Erreur fatale!

La mise en page est désormais minable. Je ne peux plus faire ce que je veux avec le texte, l'image, le son, la vidéo. Mes articles ne ressemblent plus à rien.

J'ai écrit au service d'assistance. Pas de réponse.

De plus, alors qu'overblog était gratuit, il faudrait que je paie désormais pour avoir accès à moins de possibilités qu'auparavant. Une vraie carambistouille, comme disent les Belges, grands amateurs de Jazz.

Bref, je ne sais pas encore si je resterai sur overblog ou si je créerai un autre blog après avoir écrit 935 articles pour celui-ci mais, en tout cas, sachez, lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, que je regrette la nouvelle présentation des articles sur ce blog et que je n'y suis pour rien. Comme disait Petit Gibus dans " La guerre des boutons ": " Si j'aurais su, j'aurais pas venu! "

Maintenant que j'ai déversé mon ire publiquement, voici de quoi vous détendre, lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs.

Bill Frisell (guitare électrique) nous emmène en voyage sur les ondes avec son " Egg Radio ".

Le Boss du ténor Sonny Rollins et son Maitre Coleman Hawkins dialoguent sur " All the things you are ".

Les Rendez-vous de l'Erdre (44) du 28 au 31 août 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Les Rendez-vous de l'Erdre

Nantes et environs, Loire Atlantique, Pays de la Loire, France

Du jeudi 28 au dimanche 31 août 2014.

Lectrices festivalières, lecteurs festifs, retrouvez vous aux Rendez-vous de l'Erdre à Nantes et environs, sur les bords de l'Erdre, pour voir passer les petits bateaux et écouter du Jazz sur terre et sur l'eau.

Parmi la multitude de concerts qui rythmeront vos journées, j'ai sélectionné ceux des deux scènes principales à Nantes, en toute partialité et subjectivité, évidemment.

Scène nautique Ceineray

Vendredi 29 août à 23h: Henri Texier Quintet " Sky dancers ". Création et coproduction avec l'Europa Jazz.

Scène Sully

Vendredi 29 août à 21h30:Eric Le Lann " I remember Chet " avec Rick Margitza, le dernier saxophoniste ténor de Miles Davis et Enrico Pieranunzi, le dernier pianiste de Chet Baker. Amateurs d'émotions fines, soyez présents!

Samedi 30 août:

18h Didier Levallet Quintet " Voix croisées ". 2 Messieurs et 3 Dames pour une conversation faite de sagesse et de beauté.

21h: Pierre de Bethmann " Medium Band ". L'orchestre du pianiste français Pierre de Bethmann. A découvrir sur pièces et sur place, comme disent les comptables.

Dimanche 31 août:

16h30: Alexandra Grimal Octet " Naga "

19h30: BFG = Emmanuel Bex (orgue Hammond) + Glenn Ferris (trombone)+ Simon Goubert (batterie). Le BFG est un excellent vaccin contre une maladie mortelle, l'ennui.

Mon honorable correspondant à Nantes, l'Enigmatique Monsieur P, a pour mission de suivre ce festival au plus près de l'action. Ses chroniques devraient être publiées sur ce blog en septembre 2014.

La photographie de Glenn Ferris est l'oeuvre du Mystérieux Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Glenn Ferris par Juan Carlos Hernandez

Glenn Ferris par Juan Carlos Hernandez

" My Chet My Song " Riccardo del Fra

Publié le par Guillaume Lagrée

" My Chet My Song "

Riccardo del Fra

Un album Cristal Records distribué par Harmonia Mundi.

Sortie le mardi 23 septembre 2014.

Concerts de sortie à Paris, France, au Sunside, les jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 octobre 2014.

Riccardo del Fra: contrebasse, arrangements, direction, compositions (2,4,6,7)

Airelle Besson: trompette, bugle

Pierrick Pédron: saxophone alto

Bruno Ruder: piano

Billy Hart: batterie

Deutsches Filmorchester Babelsberg dirigé par Torsten Scholz: Konzertmeister et premier violon

Lectrices Cool, lecteurs Jazz, j'ai eu le plaisir d'écouter le quintette de Riccardo del Fra jouer en concert son hommage à Chet Baker "My Chet My Song ". C'était à Paris, au Duc des Lombards, le 15 septembre 2012 et je m'étais régalé avec mon amie Mademoiselle I. Depuis, j'espérais un album. Le voici et je suis déçu. Au quintet que j'avais écouté en concert s'est ajouté un orchestre allemand, celui du plus ancien et du plus grand studio cinéma en Europe, Babelsberg à Postdam. La musique semble passée aux DIN (Deutsche Industrie Normen). Tout est propre, en ordre, comme disent les Suisses. A part Stan Getz, surnommé le " Sacha Haifetz du saxophone ténor ", les orchestres à cordes ne s'accordent pas avec les Jazzmen et réciproquement. Ecoutez les albums " Focus " (1961) et " Mickey One " (1965) avec Stan Getz si vous ne me croyez pas sur parole, lectrices Cool, lecteurs Jazz. Même Charlie Parker et Clifford Brown en furent affadis. C'est encore le cas ici. Mais où sont passés le Jazz, le Swing, l'émotion à fleur de peau, le jeu sur le fil du rasoir propres à Chet Baker?

Riccardo del Fra connaît très bien son sujet puisqu'il fut le contrebassiste attitré de Chet Baker (1929-1988) dans les années 1980. Je reste amoureux du jeu d'Airelle Besson, charmé par celui de Pierrick Pédron. Billy Hart sait distiller le tempo comme un maître de chai son alcool qui, lui, est à consommer avec modération. Bruno Ruder n'est certes pas Enrico Pieranunzi mais il tient sa place.

Tous sont noyés, englués dans un son d'orchestre guimauve aux arrangements hollywoodiens. Dieux que je n'aime pas cela! Il est vrai que le dernier album de Chet Baker fut enregistré en 1988, en concert, avec un orchestre allemand. Justement, je ne le possède pas alors que " Chet Baker sings again " enregistré en 1985 avec Riccardo del Fra et Michel Graillier (piano) figure dans les fleurons de ma discothèque.

Certes, il y a des beaux moments dans cet album notamment quand l'orchestre ne joue pas (duo piano/contrebasse sur le 4e morceau " Wind on an open book ", thème qui sert d'illustration à la pochette de l'album) où quand Riccardo del Fra joue un solo inspiré sur " My funny Valentine " (n°8) sans les cuivres ce qui renouvelle le thème.

C'est de la musique pour bons élèves écrite par un Maitre. Riccardo del Fra dirige le département Jazz et musiques improvisés au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. La flamme du Jazz ne s'allume pas à son écoute.

Je préfère la modestie de l'hommage en trio d'Eric Le Lann " I remember Chet ".

Ayant apprécié " My Chet, My Song ", sur scène, sans orchestre, vous pourrez le savourer sur la scène du Sunside à Paris, les jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 octobre 2014. Vu la taille de la scène du Sunside, il est impossible qu'un orchestre symphonique et cinématographique monte dessus. C'est une garantie contre l'ennui.

D'ailleurs, assez de mots. Place aux notes. Le quintette de Riccardo del Fra joue " My Chet, My Song " sur la scène du Duc des Lombards à Paris le 15 septembre 2012. J'ai assisté à ce concert. Ca, c'est de la musique, lectrices Cool, lecteurs Jazz!

RIP Giorgio Gaslini (1929-2014)

Publié le par Guillaume Lagrée

RIP Giorgio Gaslini (1929-2014)

Lectrices italophiles, lecteurs italophones, chantez et dansez en mémoire du pianiste, claviériste, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre italien Giorgio Gaslini.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Il Maestro, voici ce qu'en dit Le Nouveau Dictionnaire du Jazz, dans le paragraphe conclusif de la notice qui lui est consacrée:

" Perpétuellement avide d'expériences, sans cesse à la recherche de solutions neuves et originales, Gaslini est, à juste titre, considéré comme l'un des compositeurs et leaders les plus importants en Europe. Il a réussi à mettre au point un langage tout à fait personnel, grâce surtout à son art de faire coexister les éléments spécifiques du jazz avec des emprunts à des compositeurs contemporains comme Boulez, Schoenberg ou Varèse ".

Les cinéphiles n'oublieront jamais la musique de La Notte (1961) de Michelangelo Antonioni (1912-2007) dont voici un extrait. Marcello Mastroianni et Jeanne Moreau dans un night club milanais où joue le quartet de Giorgio Gaslini. Les fantasmes de l'homme blanc sur la race, le sexe, la frustration, le jazz résumés en 6'08. Capo lavoro.

Festival Jazz en Baie (50) du 5 au 16 août 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Festival Jazz en Baie

Baie du Mont Saint Michel, Manche, Normandie, France

du mardi 5 au samedi 16 août 2014

Lectrices merveilleuses, lecteurs occidentaux, retrouvez vous pour la 5e édition du festival Jazz en Baie qui aura lieu du mardi 5 au samedi 16 août 2014 sur la rive normande de la Baie du Mont Saint Michel.

Au sein d'une riche programmation, voici ma sélection ignominieusement partiale et arbitraire, comme d'habitude.

Vendredi 8 août au théâtre de la plage à Carolles:

19h45: le trio Franck Avitablle (piano)/Henri Texier(contrebasse)/Aldo Romano (batterie)

22h: Steve Grossman & Peter King Quintet (deux sax ténors plus appréciés des musiciens que du public)

Lundi 11 août dans l'église Notre Dame des Dunes à Jullouville:

19h: God Seven Singers

21h: Dan Tepfer jouera en piano solo ses " Goldberg Variations/Variations " d'après Johann Sebastian Bach comme disent les puristes. Les fidèles de ce blog savent que je ne me lasse jamais de chanter les louanges de ce pianiste, Dan Tepfer, et de son interprétation de l'Ancien Testament de la musique, les Variations Goldberg.

Mardi 12 août dans le jardin Christian Dior à Granville:

17h: Airelle Besson (trompette) & Nelson Veras (guitare). Le duo d'une fée et d'un elfe dans un jardin avec vue sur Mer, c'est immanquable.

19h: Olivier Ker Ourio (harmonica) trio avec Emmanuel Bex (orgue Hammond) et Matthieu Chazarenc (batterie).Ils feront danser les nuages avec les vagues.

21h: All Star Band avec Didier Lockwood (violon).

Christian Dior passa son enfance dans cette maison dont le jardin lui inspira plusieurs créations et où un musée lui est désormais consacré. A visiter avant les concerts.

Festival du Chien Rouge au Cannet des Maures (83): A Love Supreme de John Coltrane par le Dal Sasso/Belmondo Big Band le 9 août

Publié le par Guillaume Lagrée

Festival du Chien Rouge

Samedi 9 août 2014

Le Cannet des Maures, Var, Provence Alpes Côte d'Azur, France

Dal Sasso Belmondo Big Band joue " A Love Supreme " de John Coltrane.

Lectrices Free, lecteurs Jazz, si, comme moi, vous n'étiez pas au Festival de Jazz d'Antibes-Juan-les-Pins le 26 juillet 1965 pour écouter John Coltrane en quartet jouer l'unique version filmée et enregistrée en concert de son album " A Love Supreme ", sachez que vous pourrez vous rendre au Cannet des Maures (83), au festival du Chien rouge, le samedi 9 août 2014, pour écouter une nouvelle création de cette oeuvre, pour ses 50 ans, arrangée pour grand orchestre, par le Dal Sasso Belmondo Big Band.

Offrez vous le voyage, le concert est gratuit.

Didier Levallet Quintet " Voix croisées "

Publié le par Guillaume Lagrée

Didier Levallet Quintet

" Voix croisées "

Frémeaux. 2013.

Didier Levallet: contrebasse, compositions

François Laizeau: batterie

Airelle Besson: trompette

Celine Bonacina: saxophones

Sylvaine Hélary: flûtes

Dans ce nouveau quintette, l'air c'est la trompette d'Airelle Besson, l'eau les flûtes de Sylvaine Hélary, le feu les saxophones de Céline Bonacina et la terre mère, ce sont les hommes de la rythmique, François Laizeau à la batterie et Didier Levallet à la contrebasse. Quant au 5e élément, c'est le quintette qui donne sa cohésion à tous ces éléments disparates réunis.

Trois ans après Songes, silences, Didier Levallet donne naissance à de nouveaux alliages sonores. Demeurent son vieux complice, François Laizau, la dame du temps présent, Airelle Besson à laquelle s'ajoutent deux autres drôles de dames, Sylvaine Hélary et Céline Bonacina. Ce brelan de dames n'avait jamais joué ensemble. Mise gagnante pour Didier Levallet.

1. Antigone's choice. Beau et majestueux morceau. La musique se déploie comme un oriflamme au vent. Honneur aux dames subtilement accompagnées par leurs chevaliers servants. La rythmique se décompose en arborescence, avec des rythmes sous les rythmes.

2. Traversée d'un temps immobile. Les hommes se taillent la part du lion, dans un dialogue haché, en suspension. Quand les souffleuses décollent, cela sonne circassien. Je vois les trapézistes traverser ce temps immobile.

3. Candide. Le titre exprime bien la fraîcheur, la candeur du morceau qui n'es pas mièvre pour autant. Il y a des rebondissements comme dans les aventures de Candide, du bon docteur Pangloss et de la belle Cunégonde.

4. Alicia's walk. Le son d'ensemble est superbe, chatoyant mais froid. Le saxophone est le feu de l'ensemble mais un feu qui éclaire. Il ne tient pas chaud. Cette beauté suscite mon respect mais pas mon enthousiasme.

5+6+7. La jetée+Aline on the green+Siegfried. D'abord un morceau sautillant, bondissant, plus joyeux que les précédents. Puis une ballade romantique et languissante comme une demoiselle couchée sur l'herbe. La rythmique joue une marche lente, quasi funèbre où les vents introduisent de la surprise. Enfin, une pièce qui commence sans rythmique, totalement aérienne, éthérée même. Une beauté digne du classique. Il y a comme un jeu de pistons entre bayrton, flûte et trompette. Cela alterne, répond et avance. La rythmique vient ajouter un subtil ancrage à cette musique qui plane toujours. Superbe.

8. Le dur désir de durer (titre de Paul Eluard). Il est possible que mon cerveau ait mélangé le 7e et le 8e morceau. Donc pas de mot sur celui-ci.

9. Sound fiction. Une autre promenade majestueuse, la spécialité de cet album. Une musique à mettre dans les casques des visiteurs des jardins royaux de Versailles ou Fontainebleau. Très française, en fait avec des lignes claires et des perspectives dégagées.

10. Adélie. Une envolée joyeuse pour finir.

Le quintette Voix Croisées de Didier Levallet sera en concert cet été en France:

- le vendredi 25 juillet à Serres (05) au festival Jazz à Serres.

- le samedi 30 août à Nantes (44) au festival des rendez-vous de l'Erdre.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog