RECLAME: Belmondo Family Sextet à Martigues (13) le 21 novembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

RECLAME

Martigues, Bouches du Rhône, Provence Alpes Côte d'Azur, France




VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 – 20H30
MUSIQUE


Théâtre des Salins
Réservation - (0)4 42 49 02 00


BELMONDO FAMILY SEXTET
GRANDE SALLE
DUREE : 1H30 ENVIRON
TARIF : DE 18 A 8€

Mediterranean Sound marque les
retrouvailles musicales des frères Lionel (saxophone ténor) et Stéphane
Belmondo (trompette, bugle) avec leur père Yvan (saxophone baryton) et réaffirme leurs attaches
à la Provence, entre Toulon et Hyères, où ils
ont grandi et fait leurs armes musicales.

Cet album est un hommage vibrant à leur père et à
l’amour du jazz qu’il leur a transmis. il nous
plonge dans les influences du jazz moderne, du hard bop
fébrile de la Côte Est aux arrangements soignés de la
Côte Ouest.
Le répertoire, choisi par Yvan et mis en forme par Lionel,
nous propose un voyage intemporel dans l’univers
d’illustres jazzmen du siècle dernier. Pour la
première fois en sextet, les Belmondo jouent avec
Jean-Philippe Sempere (guitare), Sylvain Romano
(contrebasse) et Jean-Pierre Arnaud (batterie)



" B 2 Bill. A modern tribute to Bill Evans " Bex/Morelli/Ladd

Publié le par Guillaume Lagrée

" B 2 Bill. A modern tribute to Bill Evans "

Bonsaï Music. 2013.

Emmanuel Bex: orgue Hammond, effets électroniques

Nico Morelli: piano, tambourin, effets électroniques

Mike Ladd: voix

Bill Evans (1929-1980), pianiste et compositeur américain, d'une famille russe (orthodoxe pas juive comme celle de Stan Getz avec qui il rata un album studio en 1964 et réussit un magnifique album en concert en 1974). Bill Evans intitula son premier album " Everybody digs Bill Evans ". Tout le monde aime Bill Evans et tout le monde le creuse. C'est-à-dire que bien de pianistes le copient au lieu de s'en inspirer. Enrico Pieranunzi, lui, avec son lyrisme italien et son toucher issu du classique, le poursuit.

Pour lui rendre hommage de façon actuelle, Emmanuel Bex, Nico Morelli et Mike Ladd ont décidé de jouer Bill Evans à leur propre douce manière (in their own sweet way pour les amateurs de standards de Jazz).

Mike Ladd y ajoute ses textes, inspirés de la vie de Bill Evans, sa voix souple et chaude (il imite même la voix de Miles Davis) , dialoguant avec la voix de Bill Evans. " Bill avait ce feu calme que j'aimais au piano " disait Miles.

Emmanuel Bex joue de l'orgue Hammond avec lequel Bill Evans n'a jamais joué contrairement à Michel Petrucciani (son duo avec Eddy Louiss demeure). A lui seul, il remplace la contrebasse et la batterie des trios evansiens tout en y ajoutant la chaleur, le son moite et funky du Hammond B3.

Nico Morelli, lui, joue d'un vrai grand piano dans un style qui vient de Bill Evans mais ne le copie pas.

Les compositions sont pour la plupart de Bill Evans, tantôt reconnaissables, tantôt méconnaissables, au cours de la même interprétation. (Peri's cope, n°1; Funkallero, n°7, Waltz for Debbie, n°14) A part celles de Bill Evans, les compositions sont dédiées à Bill Evans soit par Emmanuel Bex, soit par Nico Morelli, soit par Michel Graillier (Mickey) son meilleur disciple français ( Bill's Heart, n°6).

Cet album me touche, me surprend. Je l'ai écouté une dizaine de fois avant d'écrire cet article y découvrant sans cesse de nouvelles richesses.

Il existe même une Bill Evans Piano Academy à Paris où enseigne un des pianistes fétiches de ce blog, Bruno Angelini. C'est dire si tout le monde aime Bill Evans.

La photographie d'Emmanuel Bex est l'oeuvre du Perfectionniste Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Emmanuel Bex par Juan Carlos Hernandez

Emmanuel Bex par Juan Carlos Hernandez

Lorenzo Capello en concert sur Radio 3 (Rai) : le podcast de Piazza Verdi

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Hot, Lecteurs Cool si, comme moi, vous ne pouvez vous rendre en Italie pour écouter en concert le batteur et compositeur Lorenzo Capello, remerciez le service public de la radio italienne qui le diffuse en concert.

Plus précisément, sur Radio 3 de la Rai, si vous êtes pressés, allez directement à la 143e minute de l'émission

Piazza Verdi

pour l'écouter et en profiter.

Si vous aimez la langue et la musique italiennes et que vous en avez le temps, écoutez donc toute l'émission.

Espérons que des programmateurs audacieux auront l'excellente idée de faire venir prochainement Lorenzo Capello en France.

Jimmy Cobb, tambour majeur, en concert gratuit à Paris le 7 novembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices percussionistes, lecteurs batteurs, Jimmy Cobb (1929), le grand batteur et compagnon de route de Miles Davis - dernier musicien vivant de la séance Kind of Blue (l'album le plus vendu de l'histoire du Jazz)- est en concert avec les élèves du département jazz et musiques improvisées du Conservatoire de Paris, le vendredi 7 novembre 2014 à 19h, à l'issue de sa master-class.


CONCERT
VENDREDI 7 NOVEMBRE 2014 à 19h
ENTREE LIBRE (dans la limite des places disponibles)
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
209, avenue Jean-Jaurès - 75019 PARIS. France.

La section rythmique Wynton Kelly (piano)/ Paul Chambers (contrebasse)/ Jimmy Cobb (batterie) fait toujours des envieux en 2014. Ceux qui ne savent pas encore pourquoi n'ont pas écouté de Jazz depuis 1959. La voici justement en 1959 derrière Miles Davis et John Coltrane. Le point fixe autour duquel tout tourne, c'est Jimmy Cobb. Silence, beauté.

Festival Sons 9 à Paris du 11 au 18 novembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Festival Sons 9

Le festival des instruments rares en Jazz

Paris, Ile de France, France

du mardi 11 au mardi 18 novembre 2014

Au Festival Sons 9, il y a du rare et du bizarre. Avis aux aventurières du son, aux aventureux du rythme.

Outre les Master Classes pour les musiciens qui veulent progresser grâce à l'enseignement de Maîtres, voici ma sélection personnelle de concerts:

- mercredi 12 novembre à 19h30 à la Maison des pratiques artistiques amateures Saint Germain, le clarinettiste français Sylvain Kassap donnera deux concerts avec des musiciens d'Iran, de Chine, de France.

- samedi 15 novembre à 19h30 à la Maison des pratiques artistiques amateures Saint Germain, le duo Paul Hanson ( basson, électronique) & Oboman (hautbois, cor anglais, contrebasse, électrique) suivi de Enver Ismaylov (guitare tatare). Ne me demandez pas en quoi consiste la guitare tatare, je l'ignore totalement.

- dimanche 16 novembre à 16h sur la Péniche l'Anako: Régis Huby (violon solo) suivi de Karvan Trio

- mardi 18 novembre à à 21h sur la Péniche l'Improviste: duo Raymon Boni (guitare, harmonica) & Raphael Saint Rémy (hautbois, piano, haut-cuivre) suivi de Michel Edelin & Ludivine Issambourg (flûtes) avec Peter Giron (contrebasse) et John Betsch (batterie).

La photographie de Peter Giron en duo avec Christine Flowers est l'oeuvre de l'Urbain Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales. Vivre tue. Fumer accélère le processus.

Peter Giron & Christine Flowers par Juan Carlos HERNANDEZ

Peter Giron & Christine Flowers par Juan Carlos HERNANDEZ

Tony Bennett & Count Basie " Complete recordings "

Publié le par Guillaume Lagrée

Tony Bennett & Count Basie

" Complete recordings "

Columbia & Roulette. 1958-1959.

Réédition 2013 par Masterworks.

Tony Bennett: chant

Count Basie: direction de l'orchestre

Ralph Sharon: piano, arrangements

Personnel détaillé dans l'album.

Lectrices séductrices, lecteurs tombeurs, voici une nouvelle arme fatale mise à votre disposition. Les enregistrements complets de Anthony Dominick Benedetto dit Tony Bennett (1926) avec l'orchestre de William Bill Basie dit The Count (1904-1984).

Plus précisément, il s'agit de " In person - Tony Bennett/Count Basie and His Orchestra " (Comumbia CS8104) enregistré à New York les 22 et 30 décembre 1958 et de " Basie/Bennett - Count Basie and His Orchestra Swings/Tony Bennett Sings " (Roulette SR27072) enregistré à New York les 3 et 5 janvier 1959.

Si Tony Bennett, considéré comme un chanteur de variétés, figure dans le Nouveau Dictionnaire du Jazz, c'est notamment à cause de ces deux albums.

Si l'orchestre de Basie était surnommé la Machine à Swing, il était aussi capable d'incarner le moelleux ( Smooth in english). Par exemple, les deux versions d'After Supper, sur le 2e album, l'une avec, l'autre sans Tony Bennett, donnent envie, pour un homme, de desserrer la cravate, tomber la veste et autres faits et gestes que l'ordre public et les bonnes moeurs m'interdisent de nommer ici.

La confiance entre les deux leaders est telle que le Count cède sa place au piano au pianiste de Tony Bennett à l'époque, Ralph Sharon, auteur des arrangements.

Les morceaux ne font pas partie du répertoire habituel de l'orchestre mais celui-ci sonne toujours comme celui de Count Basie puisque le Count le dirige. En club, il le faisait depuis le bar. En studio, je l'ignore.

La confiance règne. La preuve, ils étaient tellement contents du premier album qu'ils en enregistrèrent un deuxième, une semaine après. Bing: 2e chef d'oeuvre. Ces gars là ont tellement la classe qu'ils ne peuvent pas s'empêcher de réussir.

Le grand Candido Camero ajoute ses congas sur " Fascinating rhythm " de Gerswhin et " Ol' Man River " de Kern et Hammerstein sur le premier album.

Avec un tel soutien rythmique, Tony Bennett s'abandonne joyeusement à l'ivresse de la musique. Il est viril, chaud, en fusion avec l'orchestre. Je recommande à ce sujet la sublime version de " Lullaby of broadway " sur le 1er album.

Les deux albums réunis nous donnent plus de 74mn de bonheur et de sensualité. Sans exclure l'humour comme ce " Poor litlle rich girl " , 2e album, à qui Tony et le Count apprennent la vie.

Ceux qui, comme moi, aiment les crooners Ritals, compareront ces enregistrements avec ceux de Frank " The Voice " Sinatra avec le même orchestre. Il manque certes le contact avec le public qu'offre " Live at the Sand's " (Frank Sinatra avec l'orchestre de Count Basie dirigé par Quincy Jones en concert au Sand's à Las Vegas en 1966. Limousine avec chauffeur!) mais, ces albums studios de Tony Bennett, supportent aisément la comparaison avec ceux d'Ol Blue Eyes avec le Count (album studio de 1962).

A 88 ans, le charme de Tony Bennett fonctionne toujours auprès des Dames. Sa dernière victime en date, Lady Gaga, avec qui il chante en duo, superbement, les standards du Jazz.

Festival Jazzycolors à Paris du 4 au 29 novembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Jazzycolors

Festival international de Jazz

Paris, Ile de France, France

du mardi 4 au samedi 29 novembre 2014

Lectrices cosmopolites, lecteurs internationalistes, retrouvez vous à Paris dans les centres culturels étrangers (Paris est la capitale qui en compte le plus au monde) pour découvrir un Jazz inconnu, bigarré, coloré du mardi 4 au samedi 29 novembre 2014 avec le 12e festival Jazzycolors.

Le parrain de ce festival depuis 2008 est le pianiste Yougoslave, Français d'adoption, Bojan Z. Il jouera le concert d'ouverture du festival le mardi 4 novembre à 21h au Carreau du Temple en duo avec le trompettiste Norvégien Nils Petter Molvaer.

Je ne peux vous recommander que deux concerts, ceux de musiciens figurant sur ce blog:

- jeudi 6 novembre à 20h, le Belge Nicolas Kummert au Centre Wallonie Bruxelles.

- samedi 22 novembre à 20h les Français de l'Orchestre National de Jazz joueront leur portrait de Berlin " Europa Berlin " au Carreau du Temple.

Quant aux autres artistes, allez les découvrir, faites le tour du monde du Jazz en restant à Paris grâce au festival Jazzycolors, lectrices cosmopolites, lecteurs internationalistes.

La photographie de Bojan Z est l'oeuvre de l'Internationaliste Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Bojan Z par Juan Carlos HERNANDEZ

Bojan Z par Juan Carlos HERNANDEZ

Paolo Conte " Snob "

Publié le par Guillaume Lagrée

Paolo Conte

" Snob "

Platinum.Universal. 2014.

Paolo Conte: parole e musica, canto, voce, kazoo, pianoforte

Musiciens et choristes détaillés dans l'album

Lectrices raffinées, lecteurs distingués, réjouissez vous, la classe est de retour. Paolo Conte sort un nouvel album, " Snob ". Né en 1937, l'Avvocato ignore superbement le Rock'n roll et tous les bruits métalliques et électriques qui s'ensuivirent. Le Jazz, la Salsa, la Samba, le Tango, continuent de l'inspirer. Profitons en.

Comment résister au charme âcre de la femme au parfum de café? (" Donna dal profumo di caffè " n°2). Le titre est déjà une invitation au voyage. Quant à la chanson, elle tourne en boucle chez moi.

L'homme descend du singe. L'Argentin descend du bateau dit un proverbe argentin. Beaucoup d'Italiens vinrent y chercher fortune. Il leur rend hommage avec " Argentina " (n°3) et " Fandango " (n°6).

Paolo Conte est trop intelligent pour ne pas pratiquer l'art de l'auto dérision. Même pour la moquerie, on n'est jamais si bien servi que par soi même. " Tropical " (N°5) et " Maracas " (n°10) le prouvent. Tout comme le titre album " Snob " (n°4).

A son age, 78 ans le 6 janvier 2015, Paolo Conte conclut en rendant hommage à la jeunesse, à la beauté, à la grâce: " Ballerina " (n°15).

L'orchestre est excellent. Il swingue avec grâce, au service du chanteur, sans jamais se faire oublier.

Paolo Conte se bonifie en vieillissant et sa musique est à consommer sans modération.

Le mot de la fin revient à Pierre Desproges:

" Paolo Conte chante. Esthétiquement, c'est beau. Moralement, comme toute insulte à la médiocrité, c'est une bonne action."

Paolo Conte e il suo gruppo saranno in concerto nelle città seguenti:

Giovedi 30 e venerdi 31 ottobre 2014 a Bologna, Italia, nel Teatro Europa

Martedi 11 novembre 2014 a Barcelona, Spagna, nel Auditori

Giovedi 20 novembre 2014 a Parma, Italia, nel Teatro Regio

Giovedi 27, venerdi 28, sabato 29 novembre 2014 à Milano, Italia, nel Conservatorio Verdi

Giovedi 4, venerdi 5 e sabato 6 dicembre 2014 a Roma, Italia, nel Teatro Sistina

Lunedi 26 e martedi 27 di gennaio 2015 a Parigi, Francia, nel Grand Rex

Matthieu Marthouret Bounce Trio " Small Streams... Big Rivers "

Publié le par Guillaume Lagrée

Matthieu Marthouret Bounce Trio

" Small Streams... Big Rivers "

KLaser. Wee See Music. 2014.

Matthieu Marthouret: orgue et claviers

Toine Thys: saxophone ténor

Gautier Garrigue: batterie

Lectrices fidèles, lecteurs attentifs, vous avez noté que j'écris depuis plusieurs années sur Matthieu Marthouret. J'apprécie l'homme autant que le musicien.

C'est pourquoi je suis gêné avec ce nouvel album " Small streams... Big Rivers ".

Comme l'éminent chroniqueur de Jazz Magazine, je trouve que les morceaux sont agréables mais se suivent sans s'assembler. Il y a une succession de styles, de pièces mais sans que l'ensemble ne fasse un costume bien taillé.

Bien sûr, je ne boude pas mon plaisir à l'écoute de " This guy is in love with You " de Burt Bacarach (n°1) ou de " Visions " de Stevie Wonder (n°8) mais je garde un goût d'inachevé à la fin de l'album après plusieurs écoutes. Je trouve que ce trio commence à manquer d'une guitare électrique pour lui ajouter plus de vie, d"énergie.

Je sais aussi que ces musiciens peuvent donner plus et mieux, notamment en concert.

En contrepoint à mon propos, voici ceux de l'éminent chroniqueur Bruce Lindsay de All about Jazz qui aime beaucoup cet album.

La photographie de Matthieu Marthouret est l'oeuvre du Débrouillard Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Assez écrit. Je vous laisse juger par vous mêmes, lectrices fidèles, lecteurs attentifs, avec un extrait audio de l'album et une vidéo du Bounce Trio de Matthieu Marthouret.

Matthieu Marthouret par Juan Carlos HERNANDEZ

Matthieu Marthouret par Juan Carlos HERNANDEZ

Festival Jazz au fil de l'Oise (95) du 7 novembre au 14 décembre 2014

Publié le par Guillaume Lagrée

Jazz au fil de l'Oise

Val d'Oise, Ile de France, France

du vendredi 7 novembre au dimanche 14 décembre 2014

Lectrices fluviales, lecteurs oisifs, retrouvez vous au fil de l'Oise pour le festival Jazz au fil de l'Oise du vendredi 7 novembre au dimanche 14 décembre 2014.

Le programme est immense, disséminé dans tout le long du département du Val d'Oise, pour les rats des villes comme pour les rats des champs.

Voici ma sélection ignominieusement arbitraire et partiale de concerts pendant ce festival:

- Samedi 8 novembre à 20h30 à Ermont: Thomas Savy Bleu Archipel 2 suivi du duo Michel Portal & Bojan Z

- Jeudi 13 novembre à 19h30 à Pontoise: Aaron Goldberg Trio suivi du Sound Prints Quintet avec Joe Lovano et Dave Douglas.

- Samedi 15 novembre à 20h30 à Auvers sur Oise: Daniel Mille interprète Piazzolla

- Dimanche 16 novembre à 17h à Marines: Emmanuel Bex et le forum des écoles de musique en VO (création) suivi de B2Bill avec Emmanuel Bex, Nico Morelli et Mike Ladd. Enfants, emmenez vos parents! Cela les libérera de leurs inhibitions.

- Mercredi 19 novembre à 20h30 à Cergy: Slime Sextet suivi de Tigran Hamasyan Shadow Theater.

- Dimanche 16 novembre à 16h à Valmondois: Christophe Marguet et Frédéric Pierrot autour de " L'intranquillté " de Fernando Pessoa puis à 18h l'Est Duo de François Salque & Vincent Peirani.

- Samedi 13 décembre à 20h à Pontoise: le trio de Pierre de Bethmann

La photographie d'Emmanuel Bex est l'oeuvre du Prestigieux Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Emmanuel Bex par Juan Carlos HERNANDEZ

Emmanuel Bex par Juan Carlos HERNANDEZ

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog